VOUSFINANCER.com
carte Ticket Kadéos® Universel

La société de courtage VOUSFINANCER.com récompense ses apporteurs d’affaires dans le cas où une mise en relation se transforme en projet concret de financement. Depuis trois ans, VOUSFINANCER.com a fait le choix d’intégrer à ses process de récompense la carte Ticket Kadéos® Universel. Un véritable argument de vente complémentaire comme nous le raconte Thierry Baloche, Directeur du réseau.

Partagez cet articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Thierry Baloche,
Directeur du réseau
Vousfinancer.com
VOUSFINANCER.com, carte TKU

L'entreprise

Courtier en crédit immobilier, rachat de crédit, assurance de prêts et crédit professionnel… VOUSFINANCER.com représente un réseau de franchisés de 128 agences sur la métropole ainsi que 4 agences dans les DOM. La société est classée 3ème réseau national en courtage immobilier.

La problématique

VOUSFINANCER.com était à la recherche d’un moyen innovant de rétribution de commissions. Le souhait était de simplifier les process pour mieux récompenser leurs apporteurs d’affaires mais aussi les fidéliser. La société de courtage en immobilier avait ainsi besoin de trouver une solution simple, efficace et réactive.

La réponse Edenred

Edenred, dans sa gamme de solutions « Motivation & récompense », propose la carte Ticket Kadéos® Universel. Une carte prépayée MasterCard, nominative et sécurisée par une puce et un code PIN. Idéale pour rétribuer les apporteurs d’affaires !

Au quotidien

Premier réseau de courtage à proposer cette solution, VOUSFINANCER.com a, sans conteste, pu fidéliser son portefeuille d’apporteurs d’affaires. Après trois années d’utilisation, les commandes de cartes par les agences franchisées ne cessent de leur parvenir, preuve du succès de cette solution.

tout le témoignage client
en interview

Pourquoi avoir mis à disposition la solution carte Ticket Kadéos® Universel ?

On cherchait un moyen innovant de pouvoir rémunérer les apporteurs de nos agences. En fait, l’activité première de nos agences, c’est d’aller chercher des contacts auprès d’apporteurs d’affaires qui sont des agences immobilières, des promoteurs, des constructeurs, des comités d’entreprises… Tous types de personnes pouvant nous mettre en relation avec des gens qui cherchent du financement immobilier.

Et ces apporteurs d’affaires sont alors récompensés de leur contribution ?

Tout à fait. A partir du moment où on fait un financement, ou tout du moins, que le financement est fait par notre intermédiaire, on leur rétrocède une partie de la commission que l’on touche de nos partenaires bancaires.

Comment cela se passe concrètement ? Vous remettez une carte à vos apporteurs et à eux de la « remplir » ?

Oui. En fait les agences distribuent les cartes à des apporteurs qui nous envoient des clients. Elle est nominative, et n’est donc pas au nom d’une société mais bien au nom d’un particulier. Et dès qu’un dossier est fait, mes agences franchisées chargent la carte du porteur qui, après, en fait ce qu’il en veut. Tout cela, bien entendu, dans les règles fiscales. Cela lui permet de ne pas rentrer, je dirais, ses commissions dans le fonctionnement courant mais plutôt de l’utiliser comme un plus et comme un achat plaisir.

C’est donc réellement pour son utilité personnelle ?

Oui. Après s’il veut en parler à sa femme… Il en parle à sa femme, pas de problème ! (Rires)

Depuis combien de temps avez-vous mis cette solution en place avec Edenred ?

Je pense que ça devait être fin 2013, début 2014.

Vous utilisiez d’autres solutions auparavant ?

Oui. Avant de mettre en place ce service, mes agences rétribuaient leurs apporteurs sous forme de chèques ou de points cadeaux. Ou alors, nos agences VOUSFINANCER.com rémunéraient directement l’agence immobilière. Donc cela rentrait dans le bilan de la société et s’il voulait rétrocéder une commission à leurs conseillers, cela devait passer d’une part par le bilan et d’autre part par le bulletin de salaire, ce qui leur faisaient des charges URSSAF. L’utilisation de la carte a facilité les choses.

Quelles différences notables avez-vous pu observer avec votre mode de fonctionnement précédent ?

Aujourd’hui, on a, je crois, près de 400 cartes sur le réseau. Ils ont tous privilégiés ça. Alors, cela a deux impacts. D’une part, la carte est siglée « VOUSFINANCER.com » ce qui veut dire que l’apporteur pense à nous quand il profite de ses commissions. Et deuxième chose, ça fidélise complètement l’apporteur. En fait, à partir du moment où il a la carte, il pense à nous amener des clients et pas aller, éventuellement, à la concurrence, chez d’autres courtiers.

Avez-vous pu noter de véritables avantages à basculer vers le numérique ?

Effectivement. Comme je vous le disais, on a déjà moins de concurrence. Une fois qu’un apporteur a une carte, globalement, les affaires, il nous les apporte plutôt que de les donner à la concurrence. C’est vraiment de la fidélisation, pour nous. Le deuxième avantage, c’est que ces cartes sont nominatives et ça rémunère directement les conseillers qui travaillent en agence immobilière plutôt que la structure en elle-même.

Expliquez-nous comment vos apporteurs d’affaires sont identifiés ?

Nos agences vont les démarcher en leur proposant nos services, qui sont de vrais services d’accompagnement. Et donc à partir du moment où une agence immobilière a un contact avec une personne qui cherche un bien, ils nous mettent en relation pour que l’on estime la capacité de financement de cette personne. Cela fait gagner du temps à l’agence, qui ne fera visiter que des biens que le prospect pourra acheter. La carte Ticket Kadéos® Universel fait partie d’un ensemble de services. Je dirais que la fin des services, c’est la rémunération. Au départ, ce qui est mis en place, c’est vraiment un partenariat. On fait une estimation du financement et une fois que le client a signé le compromis de vente, là, on s’occupe du dossier du financement. Donc en fait on est intermédiaire entre les acheteurs et les partenaires bancaires.

Diriez-vous que le fait de changer de solution pour la carte Ticket Kadéos® Universel a changé quelque chose dans votre rapport avec vos apporteurs ?

Cela a été une captation d’apporteurs nouveaux.

Cela vous a carrément apporté de nouveaux contacts ?

Oui ! C’est un véritable argument quand mes agents vont en agences immobilières. C’est un service, à ma connaissance, qu’aucun autre courtier n’utilise. On est donc en avance sur la concurrence à ce niveau-là. Et c’est vraiment un argument de mise en forme d’un partenariat. Sur le plan technique, ça n’a rien changé de particulier. Faire un chèque ou faire des cartes, ça n’est pas trop le problème mais c’est vraiment un argument supplémentaire par rapport à la concurrence que l’on développe pour aller chercher de nouveaux apporteurs.

Ce que vous nous dites, c’est que cette solution vous a permis de packager votre offre en somme ?

Oui, oui. La carte apporteur y a contribué. Dans ce package, on a aussi, développé un site apporteur qui leur est réservé, leur permet de voir l’avancée des dossiers et l’avancée des commissions. L’autre service, c’est de renseigner un potentiel acheteur d’une agence immobilière sur sa capacité de financement en délivrant ce que l’on appelle un « passeport emprunteur » qui certifie sa capacité de financement. Ce qui permet à l’agence d’être rassurée quant à son prospect mais aussi de rassurer le vendeur du bien en lui disant qu’il peut signer le compromis, que l’acheteur est finançable. Ces 3 services ne se font pas ailleurs.

Êtes-vous pilote du programme pour vos agences ?

On sert d’intermédiaire pour nos agences, on s’occupe de tout l’administratif pour eux. Ça veut dire que les agences commandent des cartes, nous les achetons à Edenred et on refacture nos agences franchisées. Pareil pour les chargements.

Cela a donc simplifié la gestion administrative de vos agences ?

Tout à fait. Ça fait gagner du temps à nos agences. C’est un peu moins de temps gagné pour nous (rires) ! Mais c’est loin d’être insurmontable. On a accès au site Edenred pour commander les cartes, pour les charger. En revanche, on a fait ce choix de ne pas envoyer les cartes directement aux porteurs. Elles sont envoyées aux agences concernées. Il nous semblait important d’avoir là aussi ce geste commercial que celui de donner la carte à son apporteur.

Concernant les bénéficiaires de la carte, avez-vous eu écho d’une simplification des usages par rapport au papier ?

Simplification… Je ne sais pas… Je sais qu’ils la considèrent comme un plus. Ça ne rentre pas dans leur fonctionnement classique financier. Avant, quand ils recevaient un chèque, ils devaient le déposer sur leur compte et ça rentrait dans les dépenses courantes. Là, c’est complètement isolé et donc ils s’en servent vraiment pour l’achat plaisir. Après, ils font ce qu’ils veulent avec, hormis le retrait d’espèces, sans pour autant que cela soit globalisé dans leur gestion courante. C’est ça le vrai plus, en fait, du numérique. Ce sont des revenus qui doivent être déclarés mais dont le montant est consacré aux achats plaisirs, aux loisirs.

Est-ce que cette carte est simple à utiliser pour vos apporteurs d’affaires ?

Oui, absolument. Hormis le retrait d’espèces comme je vous le disais, ils peuvent l’utiliser en France, à l’étranger, sur Internet… Comme une MasterCard. Les porteurs se connectent à un site qui leur permet de voir leurs dépenses, voir ce qui a été chargé, gérer leur code confidentiel, etc. Ils ont aussi une bonne visualisation de ce qu’ils ont pu toucher, dépenser.

Ils sont donc autonomes sur la gestion de leur carte ?

Oui, complètement. C’est Edenred qui met en place cette partie. On ne voulait pas non plus gérer l’affaire des codes confidentiels, par exemple. Cela a un coût évidemment qui est un coût de fabrication de cartes et un coût pour le chargement mais nos agences ont absorbé ce taux parce que vraiment ça permet de fidéliser leurs apporteurs.

Vous a t-on reporté de quelconques difficultés à utiliser la carte ?

Non, aucune. Tout fonctionne parfaitement. Je n’ai pas eu d’incident notables. Après, les pertes de codes confidentiels, ça arrive. Mais ils gèrent ça directement avec leur connexion au site. Moi, je n’ai jamais reçu d’opposition sur carte, je ne vois même pas passer tout ça. C’est géré directement entre le porteur de la carte et Edenred. Donc, non, aucune difficulté. En fait, nos agences reçoivent la carte, les porteurs reçoivent un courrier avec leur code confidentiel au site. Et après c’est un fonctionnement classique. La carte est active une fois chargée.

Et alors, depuis bientôt 3 ans que vous utilisez cette solution Edenred, avez-vous pu constater que cela stimulait concrètement vos apporteurs ?

Est-ce que cela a fait plus de business… c’est difficile à dire. En tout cas, encore une fois, cela a fidélisé ceux qui ont la carte. Ce qui est déjà pas mal. C’est quand même un métier assez concurrencé. Il n’y a malheureusement pas que nous dans le courtage et les agents immobiliers sont assez démarchés par les courtiers. Donc ça a certainement permis de ne pas en perdre en tout cas.
J’ai plusieurs exemples. J’ai une agence qui, en chiffres d’affaires, est la plus importante de France, qui réglait l’ensemble de ses apporteurs par des principes classiques que j’ai évoqués tout à l’heure, et qui a converti l’ensemble de ses apporteurs à l’utilisation de la carte. Et je dirais que toutes les agences s’y mettent progressivement, ce qui veut dire que ça fonctionne, sinon je n’aurais pas 400 cartes commandées et j’en ai régulièrement. Je ne dis pas que toutes les agences l’utilisent parce qu’il y a quand même un coût et donc en rentabilité, ça se calcule, mais on voit que ça monte en puissance.

Vous observez donc un retour sur investissement ?

Oui, tout à fait. Les agences arrivent à déduire le coût engendré par ce nouveau moyen de paiement en négociant la commission qu’elles doivent aux apporteurs. Et ils ont tous adhéré ! Ce n’est pas, non plus, un taux de charge qui est énorme. C’est un vrai moyen de captation de nouveaux apporteurs. L’autre effet important, c’est que, encore une fois, la concurrence n’en a pas. Ça durera ce que ça durera mais ça fait 3 ans que l’on est dessus et je n’ai pas vu un gros réseau s’y mettre. Je demande à Edenred de ne pas les démarcher mais je ne peux pas les obliger non plus ! (Rires)

Est-ce que Edenred vous a accompagné pour installer cette solution, pour la vendre à vos franchisés ?

Il y a eu un support de présentation, très bien fait, sur comment utiliser la carte. Cela a même été plus loin puisqu’il y avait un volet sur l’aspect fiscal : comment enregistrer nos agences et comment déclarer nos apporteurs. Et après il y a le site Edenred qui est bien fait et mis à notre disposition. Puisqu’on est centralisateur, cela nous permet de commander les cartes, dans l’heure qui suit, je reçois la confirmation de commande, ça passe chez nous à la compta et voilà ! C’est assez rapide et simple comme fonctionnement. Les chargements se font en 5/6 jours puisque l’on attend tout de même que nos agences nous règlent avant d’avancer les fonds. Concernant la carte, c’est un peu plus long parce qu’il faut la personnaliser mais c’est tout à fait raisonnable comme délai.

Utilisez-vous d’autres solutions Edenred ?

Pour nos challenges internes et notre convention nationale, nous utilisons les chèques cadeaux classiques. Cela nous permet, par cette solution Edenred, de récompenser nos collaborateurs.

plus
de témoignages clients

  • CARSAT Nord Est, Ticket Service®
    Marie-Astrid Bertrand,
    Responsable des aides individuelles
    CARSAT Nord Est

    La CARSAT Nord Est cherchait une solution pour aider ses bénéficiaires les plus précaires à payer leur facture d’énergie. Dans le même temps, afin de verser ces aides dans des conditions optimales, elle cherchait une solution simple, rapide à mettre en œuvre, mettant en avant l’action réalisée et ne procurant pas de surcroît de travail pour des équipes déjà très sollicitées.

    VOIR LE TÉMOIGNAGE CLIENT
  • Kantar, TNS Sofres, Ticket Kadéos Infini
    Bertrand Jolibert,
    Directeur Panel / Incentives
    Groupe Kantar

    Pour remercier et fidéliser. Le groupe Kantar, spécialiste de l'étude de marché, collecte l'opinion des consommateurs sur de multiples sujets. Cette participation est ensuite remerciée par le biais de chèques cadeaux Ticket Kadéos® Infini. Depuis deux ans, Kantar a pleinement intégré Edenred à son programme de remerciement. Néanmoins, l'histoire a démarré il y a bien plus longtemps, comme nous l'indique Bertrand Jolibert, directeur Panel/Incentives.

    VOIR LE TÉMOIGNAGE CLIENT
  • Département des Hautes-Alpes, Ticket Service
    Témoignage,
    Département des Hautes-Alpes

    Dans le cadre de ses missions sociales, le Département versait des aides pour les bénéficiaires de l’aide sociale à l’enfance, les personnes âgées dépendantes et les personnes handicapées par virement sur leur compte bancaire ou celui du prestataire, ou sous la forme de bons alimentaires.  

    VOIR LE TÉMOIGNAGE CLIENT
  • LogemLoiret, Carte Ticket Restaurant®
    Patrick Pagé,
    Directeur des ressources humaines
    LogemLoiret – Office public de l’habitat

    La solution simple et moderne qui séduit utilisateurs comme administrateur.

    LogemLoiret, sous l’égide de son DRH, a été l’une des premières sociétés à déployer la solution dématérialisée des titres Ticket Restaurant®. Patrick Pagé nous raconte comment tout a commencé et fait, avec nous, le bilan après un an d’utilisation de la carte.

    VOIR LE TÉMOIGNAGE CLIENT
  • Département du Nord, Ticket CESU social
    Cédric Hardy ,
    Directeur adjoint DPAPH
    Conseil Départemental du Nord

    Une meilleure effectivité des aides et du suivi des fonds publics

    Attentif aux besoins des personnes âgées et en situation de handicap, le Département du Nord propose des solutions diverses pour leur offrir aide et soutien. Cédric Hardy, directeur adjoint à la Direction des personnes âgées et des personnes en situation de handicap (DPAPH), revient avec nous sur les simplifications apportées par l’application de Ticket CESU Social avec la contribution de Edenred.

    VOIR LE TÉMOIGNAGE CLIENT