comment-soutenir-activite-economique-locale-ameliorant-pouvoir-achat-salaries

Ecrit par • Le 06/11/2020

Comment soutenir l’activité économique locale en améliorant le pouvoir d’achat de ses salariés ?

Les chèques cadeaux, titres restaurants ou encore les CESU (chèque emploi service universel) permettent d'améliorer le pouvoir d'achat des salariés, et soutiennent l’activité économique locale, car les employés utilisent généralement ces avantages à proximité de leur lieu de travail ou de résidence.

Edenred France . ticket restaurant. Pouvoir d'achat salarié. Ticket Kadéos. Ticket CESU. Activité économique locale

Les salariés d’une entreprise travaillent, mais consomment aussi. Il est possible d’améliorer leur pouvoir d’achat en proposant des chèques cadeaux, des titres restaurants ou des CESU (chèque emploi service universel). C’est de plus un excellent moyen de soutenir l’activité économique locale et de protéger l’emploi, car les salariés vont en général utiliser ces avantages à proximité de leur lieu de travail ou de résidence.

Proposer des chèques cadeaux pour inciter à acheter local

Les chèques Kadéos sont offerts par l’employeur aux salariés à l’occasion d’événements de vie (mariage, naissance, retraite…) ou calendaires (Noël, rentrée scolaire). Valables un an, ces chèques cadeaux peuvent être dépensés en une ou plusieurs fois, auprès de multiples enseignes partenaires. Parmi elles, on trouve de grands réseaux nationaux, mais aussi des petits commerces de proximité qui voient dans ce partenariat une manière de se faire connaître et de soutenir le « made in France ».

En effet, les salariés ont tendance à faire leurs achats à proximité de leur domicile ou de leur lieu de travail. Leur offrir des chèques cadeaux valables dans ces enseignes va les inciter à découvrir de nouveaux commerces et boutiques, qu’ils n’auraient peut-être pas visités autrement.

Les sommes injectées par l’employeur dans l’acquisition de chèques Kadéos sont exonérées de charges sociales, dans la limite de 171 € par an et par salarié. C’est donc un excellent moyen de favoriser le tissu économique local tout en optimisant la fiscalité de son entreprise.

Soutenir le secteur de la restauration grâce au Ticket Restaurant

Le Code du travail interdit de déjeuner à son poste de travail (art. R4228-19). Chaque entreprise doit donc proposer à ses collaborateurs une solution leur permettant de déjeuner. Cette obligation s’applique dès lors qu’au moins 25 salariés ont émis le souhait de prendre leur repas sur leur lieu de travail. L’entreprise peut choisir de participer au fonctionnement d’un restaurant d’entreprise ou interentreprises proposant des repas.

L’employeur peut se contenter de mettre à disposition une salle pourvue d’un point d’eau et dédiée à la consommation de repas préparés à la maison ou du commerce. La solution la plus simple est d’attribuer à chaque collaborateur un Ticket Restaurant par jour travaillé comprenant une pause déjeuner : l’employeur participe à hauteur de 50 à 60 % et bénéficie d’exonérations de charges dans la limite de 5,55 € par ticket (en 2020).

Ticket Restaurant est valable dans les restaurants et dans les enseignes de restauration rapide, mais aussi pour la livraison de repas (Uber Eats, Deliveroo) et les commerces de proximité. Pour des raisons pratiques évidentes, le salarié qui bénéficie de Ticket Restaurant cherchera à déjeuner dans les environs de son lieu de travail. Grâce à l’application mobile MyEdenred et à la géolocalisation, il peut trouver les restaurants et services de restauration rapide acceptant Ticket Restaurant. Ainsi, tout en améliorant le pouvoir d’achat de vos salariés, vous les incitez à fréquenter les commerces de bouche locaux.

Générer de l’emploi local grâce au Ticket CESU

Le soutien à l’activité économique passe aussi par des actions permettant de maintenir, voire de créer des emplois. Dans ce cadre, les services à la personne sont l’un des secteurs où la demande est toujours très forte, avec 1,2 million de salariés et plus de 4 millions de foyers employeurs (1). Or, ce sont par définition des emplois de proximité : garde d’enfants, soutien scolaire, aide à domicile, ménage, bricolage… Ces services font gagner du temps au salarié, tout en améliorant sa productivité et en réduisant son stress : libéré des contingences quotidiennes, le collaborateur peut se concentrer plus facilement sur ses missions. Mais cela a un coût financier que tous les salariés ne peuvent assumer.

Ticket CESU (chèque emploi service universel), en vigueur depuis 2006, est un titre préfinancé en partie ou en totalité par l’entreprise. Il est destiné à rémunérer les prestations des personnes intervenant à domicile pour des activités de services. Il est aussi utilisable pour payer les frais de garde d’enfants (assistante maternelle, garde d’enfant à domicile ou en structure d’accueil). Le CESU simplifie également les démarches liées aux cotisations sociales et patronales dues par le particulier employeur. L’utilisateur de Ticket CESU préfinancé bénéficie de plus d’un crédit d’impôt de 50 % du montant des sommes engagées, à hauteur de 12 000 € par an. Enfin, la part financée par l’employeur n’est pas imposable au titre de l’impôt sur le revenu.

En participant au financement de Ticket CESU, l’entreprise permet à ses salariés d’accéder à des services qu’ils ne pourraient pas financer sans cette aide. Considérée comme un complément de salaire, elle bénéficie à ce titre d’une exonération de charges patronales pouvant aller jusqu’à 1 830 € par an et par salarié. De plus, les sommes affectées à cette aide génèrent un crédit d’impôt sur les sociétés à hauteur de 25 %, dans la limite de 500 000 € par exercice.

Le pouvoir d’achat est souvent au cœur des préoccupations des salariés d’une entreprise. L’octroi d’avantages en nature sous forme de chèques Kadéos, de Ticket Restaurant ou de Ticket CESU permet même à l’entreprise d’optimiser son budget grâce aux exonérations fiscales. Elle soigne aussi son image de marque en affichant son soutien à l’économie locale. 

Sources :

  1. http://www.servicesalapersonne.gouv.fr/files_sap/files/publications/les-sap-pour-tout-savoir.pdf