Ressources Humaines

Le travail hybride va-t-il devenir la norme  ?

La grande majorité des salariés souhaite continuer à télétravailler quelques jours par semaine tout en continuant à venir sur site. Le travail hybride pourrait bien se pérenniser.
#Management #performances salariés #Télétravail
30 avril 2021
travail-hybride

La crise sanitaire a accéléré le déploiement du télétravail. Depuis les déconfinements, la grande majorité des salariés souhaite continuer à télétravailler seulement quelques jours par semaine. Un mode hybride, mêlant présence au bureau et travail à domicile, est en train de voir le jour, bouleversant l’organisation interne des entreprises. 

1/ Le travail hybride, entre présentiel et distanciel 

 

L’étude « Work Reworked », menée en août 2020 auprès de 9 000 collaborateurs et dirigeants dans 15 pays d’Europe (1), a montré que 77 % des organisations françaises ont mis en œuvre une politique de travail à distance (contre 15 % en 2019). Les confinements expliquent, pour une grande partie, cette généralisation. Si son caractère imposé a parfois été mal vécu par certains salariés, elle a aussi levé des freins à la pérennisation du télétravail comme mode de travail à part entière. 

Cependant, aujourd’hui, 60 %(2) des salariés français souhaitent répartir leur temps professionnel entre télétravail et présence au bureau. Ce temps de travail hybride mêle les bénéfices du télétravail et les avantages du présentiel en entreprise. Le travail à domicile améliore la qualité de vie des salariés en générant moins de stress dans les transports. Plus productifs et mieux concentrés, les collaborateurs peuvent adopter une organisation professionnelle plus flexible. La présence au bureau permet, quant à elle, de maintenir le lien social et la culture d’entreprise. Elle entretient une sorte d’émulation collective qui stimule l’innovation. 

Bon à savoir : le télétravail, stimulateur de productivité 

En 2018, 86 % des salariés français avaient remarqué qu’ils étaient plus productifs en télétravail qu’en entreprise - enquête Obergo(3). En 2020, une étude menée par la société Airtasker a montré que les collaborateurs en télétravail travaillent 1,4 jour de plus par mois que leurs collègues en présentiel (soit presque 17 jours par an) (4)

En cumulant les avantages des deux modes tout en atténuant les inconvénients, le travail hybride améliore la qualité de vie au travail des salariés. D’abord, le collaborateur peut optimiser son budget transports entre son domicile et les locaux de l’entreprise. L’utilisation de Tickets Mobilité lui permet, par exemple, d’acquérir un mode de déplacement durable (vélo, trottinette) pour les 2 ou 3 jours où il travaille en présentiel. Mais il peut aussi recourir à Ticket Mobilité pour acheter des billets à l’unité. Ce système est plus économique qu’un abonnement annuel ou mensuel, puisqu’il n’empruntera les transports que quelques jours par semaine. Par exemple, pour un salarié dont l’entreprise est située à Toulouse et qui télétravaille 2 jours par semaine, l’abonnement hebdomadaire lui coûtera 15,30 €, alors que des tickets à l’unité lui reviennent à 6,80 € par semaine (1,70 € × 4 tickets pour 2 allers-retours). 

Le collaborateur continue à bénéficier de Tickets Restaurant en télétravail. Même si les restaurants sont encore fermés, il peut les dépenser à sa guise auprès d’établissements pratiquant la vente à emporter ou en livraison à domicile. Enfin, la flexibilité de son emploi du temps lui permet d’optimiser la garde des enfants et de mieux gérer ses contraintes personnelles. Pour 62 % des employés de bureau, cette souplesse dans l’organisation personnelle est d’ailleurs le principal avantage du télétravail (5)

2/ Repenser l’organisation interne des entreprises 

 

La mise en place du télétravail et du travail hybride n’est pas neutre dans l’organisation interne des entreprises. Elles doivent adapter leur fonctionnement, leurs espaces de travail et leurs méthodes de management.  

Le premier objectif est d’optimiser le temps en présentiel des salariés en le dédiant au travail collectif : réunions, séances de créativité, échanges avec les collègues ou les équipes. Il n’est plus question de travailler au bureau comme si on était à la maison. Les tâches nécessitant de la concentration sont ainsi décalées sur les journées de télétravail. Cela nécessite une organisation différente et demande aux collaborateurs une certaine autonomie. 

Bon à savoir : Le travail phygital 

Le phygital (contraction de physique et digital) est un concept utilisé dès le début des années 2000 dans le commerce de détail. Le terme désigne le parcours d’achat du consommateur, qui ne se contente plus de venir seulement en boutique. Il effectue une présélection sur le site Internet ou consulte des avis sur les réseaux sociaux avant de se déplacer. Pour les méthodes de travail, il s’agit d'offrir aux collaborateurs des outils pour lui permettre de travailler où qu’il soit : chez lui, en entreprise, chez les clients, dans les transports. 

Les managers doivent aussi adapter leurs méthodes de pilotage d’équipe. Lorsque les collaborateurs sont en télétravail, le supérieur hiérarchique doit accepter de leur laisser organiser leur temps comme ils le souhaitent. Le management est plus basé sur la confiance, la définition d’objectifs à atteindre et la délégation : or, 64 % des managers estiment ne pas avoir appris à déléguer efficacement dans le cadre du télétravail. Ils doivent aussi savoir responsabiliser leurs équipes à distance, afin de favoriser la prise de décision autonome. 

Il est nécessaire aussi d’adapter le mode de travail en fonction du profil et du poste : certains postes nécessitent une présence continue, d’autres permettent un télétravail complet. La mise en place du travail en distanciel demande de clarifier et formaliser les processus internes et d’adopter des méthodes de travail différentes, plus proches de la gestion de projet ou de la méthode agile. 

 

Même s’il existe depuis plusieurs années, le travail hybride est en train de devenir un nouveau modèle d’organisation, surtout pour les grandes entreprises. Cependant, il est peu probable qu’il devienne complètement la norme, puisque de nombreuses tâches ne peuvent pas être réalisées en dehors des locaux professionnels. Néanmoins, cette évolution va révolutionner les modes de management, en privilégiant la confiance et l’autonomie des collaborateurs, qu’ils soient en télétravail ou non (6). 

 

Sources : Les sources des exposants sont accessibles en cliquant dessus.