Ticket Mobilité

La multimodalité en ville ou à la campagne : quelles différences ?

De plus en plus de salariés se tournent vers le multimodal afin de moins utiliser leur véhicule personnel pour leurs trajets domicile-travail.
#transport salariés#Ticket mobilité#Multimodalité
15 janvier 2021
multimodalite-ville-campagne-quelles-differences

 Que l’on vive en ville ou à la campagne, la voiture reste bien souvent le moyen de locomotion privilégié pour se rendre au travail. Pourtant, des modes de transport alternatifs se développent et sont même encouragés par les pouvoirs publics. Avec cette démultiplication des façons de se déplacer est né le concept de multimodalité. Il s’agit de l’utilisation combinée de différents moyens de transport pour effectuer un trajet. En agglomération ou dans les zones rurales, de plus en plus de salariés se tournent vers le transport multimodal afin de moins utiliser leur véhicule personnel pour leurs trajets domicile-travail.    

Qu’est-ce que le multimodal ?

Ce concept n'est pas nouveau, il est d'actualité depuis longtemps dans la gestion de la chaîne logistique (ou supply chain) notamment pour le transport de marchandises ou livraison de marchandises par transport routier, par transport maritime mais également pour le chargement de marchandise sur des transports ferroviaires par exemple. On parle ici d'un concept intermodal. La grande différence est que l'on parle de multimodalité lorsqu’un usager emprunte au moins deux modes de transport pour effectuer un trajet (transport combiné). Il peut s’agir de moyens de locomotion motorisés ou non, de transport routier, ferroviaire et même pourquoi pas maritime (bateau-bus ou navette). Un salarié qui se rend à son travail en utilisant le train, puis le métro, effectue, par exemple, un trajet multimodal.

La multimodalité est de plus en plus fréquente pour les trajets domicile-travail, car il constitue une réelle alternative à l’autosolisme. Dans certains cas, elle permet de gagner du temps, car en ne prenant pas la voiture on évite bien souvent les embouteillages. D’autre part, cela permet de faire des économies sur le carburant et de diminuer la pollution de l'environnement. À titre de comparaison, le tramway est 62 fois moins polluant que la voiture en termes d’émissions de CO2. Parallèlement, le vélo revient 10 fois moins cher que l’auto pour un trajet domicile-travail de 10 km. Autant d’avantages qui font du multimodal une solution de transport qui séduit un nombre croissant d’actifs.

Les trajets multimodaux se développent aussi bien en zone urbaine que rurale. Toutefois, il existe certaines spécificités qui dépendent fortement du lieu d’habitation. En effet, on comprend bien que les distances et les infrastructures disponibles (gare ferroviaire, autoroute, tramway, métro, piste cyclable...) ont un impact majeur sur les services de transport qui s’offrent aux usagers. 

Peut-on utiliser le Ticket Mobilité dans le cadre d’un trajet multimodal ?

Oui. Le compte Ticket Mobilité est une solution polyvalente conçue pour répondre aux besoins des salariés en matière de déplacements. Ainsi, pour les trajets domicile-travail, il peut servir aussi bien aux frais de carburant qu’à la location d’une trottinette électrique ou encore à l’achat d’un vélo.

Les spécificités de la multimodalité en agglomération

Le multimodal est très fréquemment utilisé dans le cadre de trajets intra-urbains. Ceci est notamment dû au large éventail d’options disponibles en matière de transport. En effet, les possibilités offertes aux usagers sont nombreuses, ce qui rend la multimodalité plus facile. On retrouve notamment :

  • un service de transports en commun dense (bus, métro, tramway, etc.) ;
  • une offre importante de NVEI en free floating ;
  • des infrastructures dédiées à la mobilité comme les pistes et voies cyclables.

Le transport multimodal en agglomération permet de faire des économies, car les solutions de transport disponibles sont généralement moins onéreuses que l’utilisation de la voiture. Il permet aussi et surtout de gagner du temps en évitant une grande partie des problèmes de circulation sur la route et les problèmes de stationnement.

Comme les trajets urbains sont plus courts (souvent inférieurs à 15 km), les usagers combinent généralement transports en commun et EDP. Voici quelques exemples de trajets multimodaux que l’on retrouve fréquemment en ville :

  • Cas 1. Utilisation d’un EDPM pour se rendre au métro ? métro pour la plus grande partie du trajet ? à nouveau l’EDPM pour effectuer les derniers kilomètres jusqu’au lieu de travail.
  • Cas 2. Autopartage du domicile jusqu’à une borne de stationnement proche du lieu de travail ? trottinette électrique en free floating entre la zone de stationnement et le bureau.

La multimodalité : les zones rurales aussi sont concernées

Bien que les offres de transports ne soient pas les mêmes en zone rurale, la multimodalité n’est pas en reste.

Hors agglomération, le multimodal est apprécié par les personnes ne souhaitant pas utiliser leur véhicule personnel sur de longs trajets domicile-travail. Ils recherchent donc des solutions alternatives pour prendre leur voiture le moins possible. 

Le transport multimodal en zone rurale ne permet pas toujours de gagner du temps, notamment si l’usager doit faire de nombreuses correspondances. Cependant, la grande différence entre l’autosolisme et le multimodal en campagne est plutôt d’ordre économique. En effet, les frais de carburant pour de longs trajets sont très élevés. Les solutions de transport alternatives permettent donc de gagner en pouvoir d’achat.

Parmi les options les plus fréquemment utilisées pour le multimodal on retrouve :

  • le train, particulièrement entre les banlieues éloignées et le cœur des grandes villes ;
  • le car et le bus dans l’éventualité où aucun train ne dessert la commune d’habitation ;
  • le covoiturage.

Comme les distances à parcourir sont plus importantes qu’en ville, les solutions comme le métro ou les NVEI sont rarement envisagées, ou uniquement pour les tout derniers kilomètres.

Des développements en faveur du multimodal prévus dans la LOM

La nouvelle Loi d’Orientation des Mobilités a bien compris l’intérêt du multimodal pour les trajets domicile-travail. Aussi prévoit-elle la création d’infrastructures comme des parkings relais aux abords des grandes villes, mais aussi des voies et des places de stationnement réservées au covoiturage.

À la campagne, les options de transport doivent être adaptées aux distances à parcourir : 

  • Cas 1. Utilisation du véhicule personnel pour aller à la gare? train pour se rendre dans la ville du lieu de travail ? bus et/ou Marche entre la gare et le lieu de travail.
  • Cas 2. Covoiturage jusqu’à un parking relais ? tramway en zone urbaine ? marche jusqu’au bureau. 

En aidant les salariés qui souhaitent effectuer des trajets multimodaux pour se rendre au travail, les entreprises contribuent à une mobilité plus efficace de leurs collaborateurs. Elles peuvent, par exemple, aménager les horaires en fonction de ceux des transports en commun ou encore proposer la solution Ticket Mobilité. Qu’ils habitent en ville ou en zone rurale, il existe de nombreuses manières de répondre aux problématiques de mobilité des salariés !