Ecrit par Alain Lamour • Le 07/06/2016

Bêtes de travail

Autoriser les animaux sur le lieu de travail ? Pourquoi pas ! A condition de fixer des règles du jeu très précises.

Avantages salariés . QVT entreprise. Bien-être salarié

Autoriser les animaux sur le lieu de travail ? Pourquoi pas ! A condition de fixer des règles du jeu très précises.

On connaissait le chat d'écrivain, installé confortablement sur le bureau de son maître, bien au chaud dans les papiers, et donnant de temps en temps quelques coups de patte sur la souris de l'ordinateur. Et le chien de Michel Drucker, qui accompagne son maître lors de ses émissions dominicales. Mais est-il souhaitable d’accueillir des animaux domestiques dans une entreprise ?

Les vertus apaisantes des animaux au travail

Oui, répondent certains spécialistes qui voient dans la présence de nos amies les bêtes des vertus apaisantes, anti stress et génératrice de qualité de vie au travail. La contemplation d'un poisson rouge serait ainsi un excellent moyen de faire baisser la tension artérielle, selon Philippe de Wailly, auteur de “Ces animaux qui nous guérissent”. Certes, mais une contemplation prolongée du cyprin doré ne risque-t-elle pas de conduire à la somnolence ?

Productivité… et discipline !

Les afficionados des chiens et chats sont formels : emmener son animal de compagnie au bureau apaise le maître, qui ne se s'inquiète plus des bêtises éventuelles de son compagnon resté à la maison, réduit son absentéisme, l'incite à rester éventuellement plus longtemps au travail, et augmente donc la productivité. CQFD. En outre, il se créérait ainsi une ambiance quasi familiale dans l'entreprise.

Les animaux au travail n'auraient ainsi que des vertus ? A condition qu'ils soient bien élevés ! "Le beagle de mon patron fouillait les sacs à main. Il a dévoré mon eye-liner et mon i-Pod" témoigne ainsi Sibylle, alors collaboratrice d'une agence de presse. "J'ai du apprendre à cacher mon sandwich pour qu'il ne soit pas dévoré par le chien de mon voisin de bureau", déclare de son côté Sylvain Caussignac, restau concepteur à Courbevoie. On en rira après… mais plus rarement sur le coup.

Fixer des règles du jeu

Rien n'empêche d'autoriser la présence d'animaux domestiques dans une entreprise. Encore faut-il fixer des règles du jeu valables pour tous, sous peine de transformer rapidement le bureau en arche de Noé… ou de susciter un privilège patronal pas toujours apprécié. Spécialiste de la nourriture pour chiens et chats, la société Purina® a entrepris de favoriser la présence d'animaux sur le lieu de travail. Sur son site internet, l'entreprise publie un guide pour les employeurs et pour les employés, afin que les choses se passent bien, depuis l'implication de la direction et du personnel, jusqu'à la fourniture de sacs à déchets, en passant par les aspects juridiques. Car ces derniers sont loin d'être négligeables au cas où Médor s'en prendrait à un membre de l'équipe…

Enfin, soyez vigilants sur les animaux autorisés à pénétrer dans vos locaux. À éviter : le lapin, très friand de fils électriques qu'il dévore sans s'électrocuter (l'un des mystères de la nature). Difficile d'expliquer à ses clients que votre système informatique est en panne à cause… d'un lapin !