Ecrit par François Jeanne • Le 08/07/2015

« C’est tellement agréable de pouvoir sortir le midi avec les collègues »

Entretien avec Cécile Gautier, experte métier et chargée de la mise en place d’un ERP chez Orchestra. 

Avantages salariés . Carte ticket restaurant. Avantages tickets restaurant

Entretien avec Cécile Gautier, experte métier et chargée de la mise en place d’un ERP chez Orchestra. 

Bonjour Cécile Gautier, quel est votre rôle chez Orchestra-Prémaman ?

Mon rôle chez Orchestra, depuis le mois d’octobre, est d’analyser le fonctionnement de l’entreprise afin d’intégrer ses caractéristiques dans un ERP dit standard, et d’en développer les spécifiques, pour que cela fonctionne chez Orchestra.

Vous travaillez donc avec les informaticiens dans cette mise en place ?

Déjà, avec des experts métiers qui viennent de l’entreprise pour la plupart et qui ont travaillé dans ses différents services, ce qui leur permet de maîtriser son fonctionnement. Et aussi avec des informaticiens, pour tout ce qui concerne l’intégration de l’ERP avec les autres logiciels.

Le midi, quand vous voulez aller déjeuner, comment cela se passe ?

Jusqu’à présent, je préparais ma gamelle à la maison, le soir, pour le déjeuner du lendemain. Et depuis peu, nous avons les Tickets Restaurant®. Cela nous donne la possibilité, de temps en temps, de sortir avec les collègues et de faire une vraie pause.

Cela nous a permis, dans un premier temps, de changer nos habitudes. Et puis nous verrons, dans le futur, en négociant avec la société, si nous pouvons y aller tous les midis. Mais pour l’instant, déjà, une ou deux fois par mois, c’est très bien.

La Carte Ticket Restaurant® a fait son apparition dans l’entreprise. Vous l’utilisez donc. Comment cela se passe ?

Très bien. Avec certains restaurants, il y a quelques complications car leur liaison informatique, apparemment, est un peu lente. Donc c’est un peu plus long à la caisse. Mais nous sommes en pause déjeuner, donc cela ne nous perturbe pas ! Et c’est tellement agréable de pouvoir sortir.

Nous n’avons pas connu les tickets papier. Nous sommes directement passés à la carte et les gens s’y font très bien. Surement parce qu’ils ont identifié les restaurants qui peuvent la passer.