Ecrit par François Jeanne • Le 04/06/2014

Des geeks au Corner

J’irai déjeuner avec vous : c’est le concept de cette série de reportages sur les pauses déjeuners des entreprises. Pour cette première, je retrouve les collaborateurs de la société Carrenet dans leur restaurant favori du vendredi : le Corner, à Boulogne Billancourt.

Avantages salariés . déjeuner. ticket restaurant

Par François Jeanne, reporter pour Manager Attitude

J’irai déjeuner avec vous : c’est le concept de cette série de reportages sur les pauses déjeuners des entreprises. Pour cette première, je retrouve les collaborateurs de la société Carrenet dans leur restaurant favori du vendredi : le Corner, à Boulogne Billancourt.

12:45, vendredi. Rendez-vous a été donné au Corner, à quelques centaines de mètres des bureaux de Carrénet, une entreprise de dix personnes spécialisée dans le CRM, à Boulogne. Un restaurant où Joëlle la responsable avant-vente, François le DG, Nicolas le directeur technique, Arnaud le directeur projets et les deux développeurs Cyril et Mathieu ont leurs habitudes chaque vendredi ou presque. A telle enseigne qu’à peine installés, la serveuse prend rapidement les commandes – Hamburgers double cheese ! -, qu’elle connait presque par cœur.

Au menu : Star Wars, clones, zombies et vampires

La conversation peut alors s’engager sur le sujet chaud de la journée : la sortie organisée le soir-même à la Cité du Cinéma de la Plaine Saint-Denis, où une exposition consacrée à Star Wars vient d’être inaugurée. Presque toute l’équipe a prévu de s’y rendre, à part François, le directeur, qui fait mine de ne pas avoir été au courant. Il faut dire qu’il ne se range pas parmi les geeks - un terme pourtant positif dans son esprit : « c’est normal pour des jeunes travaillant dans l’informatique. Cette attirance pour les nouveautés technologiques les rend hyper efficaces dans le travail et la recherche de nouvelles solutions pour les clients ».

Du Maître Yoda, la conversation glisse progressivement vers les séries télés. Alors que s’avancent les burgers commandés, nous voilà en plein Game of Thrones. « Il y a un peu de tout, politique, heroic fantasy, batailles, sexe… Comme les Rois Maudits, mais retranscrit dans un monde imaginaire ». Les autres séries appréciées ne sont pas franchement pour les enfants non plus : True Blood parle de vampires, « en les rendant séduisants, du coup ils plaisent même aux filles » ; Walking Dead de zombies et Real Human de clones. Une chose est sûre : chez Carrénet on aime la technologie et l’anticipation… et aussi découvrir les séries avant tout le monde.

Copa : concours de pronostics

Retour au concret, avec la Coupe du monde de football qui approche. Le directeur technique, Nicolas, pense avoir trouvé une application (my-predict.com), d’une société belge) pour gérer les pronostics internes. Un peu de moquerie au passage : la dernière fois qu’on avait trouvé une solution du même genre, l’application avait planté au beau milieu du championnat d’Europe. Rires…

Pour le dernier carré, la majorité pronostique le Brésil, l'Allemagne, l'Espagne, Argentine, voire l’Italie… Certains n'hésitent pas à prédire une finale Brésil-France. Joëlle table sur les Belges sans bien connaître la composition de leur groupe de qualification. « Ils sont avec l’Italie, le Brésil et l’Argentine » la chambre-t-on. Charitable, une bonne âme la rassure : « mais non, c’est plutôt à leur portée ».

La vie, l’entreprise et l’addition

A l’autre bout de la table, François le DG et Joëlle la commerciale sont en train d’expliquer à Christian Wittner, d'Edenred, pourquoi c’est pour eux aussi intéressant d’être vus comme l’un des deux spécialistes français d’un logiciel de CRM assez peu diffusé, que de figurer parmi les nombreux intégrateurs d’un logiciel beaucoup plus connu. « Tu comprends, c’est comme avec une Bugatti. S’il s’en vend 50 par an en France et que toi, tu en as commercialisé 20, tu es incontournable. Alors que si tu vends, disons, 200 Renault parmi 100 000 écoulées… » Christian hoche la tête, apparemment convaincu par l’exemple.

La plupart des jeunes salariés de Carrénet ont des origines provinciales. Y aurait-il un lien avec l’ambiance assez conviviale de l’entreprise ? « Nous ne sommes pas une SSII et ils le savent bien, même avant de rentrer. Souvent ils ont eu auparavant des expériences en société de services, et ils ne veulent pas de cette deshumanisation des relations, une situation où tu peux te retrouver parfois en poste chez un client, pendant des mois, sans lien avec ton entreprise ».

La serveuse, vive et attentive, apporte desserts et cafés. On évoque la vie des consultants en clientèle : « C’est sympa quand on peut déjeuner avec les clients, il y a de l’approfondissement relationnel. Mais il y a aussi de grands moments de solitude, seul en face de ton plat cuisiné réchauffé ». Là aussi, la province a ses charmes : « les restos sont bien plus avantageux. Nous avons un client à Lunéville où nous avons carrément une table réservée au restaurant d’à côté ! ».

A l’heure de l’addition, la transition avec les Ticket Restaurant et la nouvelle carte dématérialisée est naturelle, alors que nous nous levons pour retourner au bureau : « ce sera bien contre les vols, les rechargements seront simples ». Un regret : « je ne vais plus pouvoir comparer le montant de mes Tickets avec ceux de mes amis dans d’autres boites, et vérifier que mon patron est sympa ».

14:15 : il est temps de rentrer boucler les dossiers en-cours avant le week-end.