Ecrit par François Jeanne • Le 04/03/2015

La pause déjeuner, c'est sacré

Entretien avec Daniel Paolo, chef d’atelier à la Grange à Scooters.

Avantages salariés . Bien-être salarié. Déjeuner

Entretien avec Daniel Paolo, chef d’atelier à la Grange à Scooters.

Combien de collaborateurs travaillent avec vous à l’Atelier ?

Daniel Paolo : Et bien nous sommes trois, moi compris. Jennifer, qui nous a rejoints il y a quelque temps, a 21 ans. Et j’ai un apprenti.

Etes-vous spécialisés par marque ?

Daniel Paolo : Nous travaillons avec deux marques en particulier, mais je pourrais travailler sur toutes, en fait. Cela dit, c’est vrai qu’on est meilleur quand on se spécialise. Et j’aime bien rester dans mes marques.

Vous exercez ce métier depuis longtemps ?

Daniel Paolo : Depuis mes débuts quand j’avais 15 ans. J’étais alors apprenti, il y a trente ans…

La pause déjeuner, c’est sacré le midi ?

Daniel Paolo : Sacré ? Oui. On va dire que nous en avons besoin. Parce que, travailler huit heures sans manger ce n’est pas possible. Déjà, là, je commence à avoir faim !

Nous avons des petits restaurants dans le coin, car nous évitons quand même de trop nous éloigner. Et puis il y a quelques traiteurs si nous voulons manger sur place ou pour un petit peu moins cher. Car le restaurant, c’est forcément un peu plus couteux.

Vous avez le Ticket Restaurant® pour payer vos repas. Cela représente un apport intéressant ?

Daniel Paolo : Comme je vous le disais, nous avons le choix entre traiteurs et petits restaurants. Avec un ticket, on peut se payer chez le traiteur un sandwich avec une boisson et un dessert, sans rajout de notre part, ou alors très faible. Par contre, pour ce qui est de s’attabler à un restaurant, l’ajout sera tout de suite plus important. Là en hiver, c’est une période où nous allons plutôt chez les traiteurs. Et puis l’été, c’est vrai qu’avec le soleil, on aime bien manger en terrasse.

Merci beaucoup. Je vais vous laisser aller manger maintenant !