Ecrit par François Jeanne • Le 21/04/2015

Notre menu à prix serré du midi fait revenir les clients le soir

Entretien avec Léone Monti, co-gérante du restaurant l’Arôme à Balaruc-les-Bains (34)

Avantages salariés . Titres restaurant. Déjeuner

Entretien avec Léone Monti, co-gérante du restaurant l’Arôme à Balaruc-les-Bains (34)

Bonjour Léone Monti, vous êtes gérante avec votre mari du restaurant l’Arôme à Balaruc-les-Bains ?

Bonjour. Nous fonctionnons essentiellement avec des curistes, et puis bien sûr une clientèle locale qui nous rend visite régulièrement. Nous travaillons beaucoup avec des clients qui viennent de Frontignan, Mèze, et bien sûr Balaruc.

Il y a beaucoup de petites sociétés sur votre territoire, ce qui vous ouvre une clientèle d’entreprises le midi ?

Effectivement. Ce sont des gens qui travaillent en bureau, des commerciaux, des petites structures. Des personnes qui travaillent seules également !

Nous sommes au bord de l’étang de Thau. Cela veut dire poisson à la carte ?

Le poisson est livré chez nous tous les matins, un poisson frais qui arrive du marché et de la mer. Nous proposons une petite carte, bien entendu en travaillant sur ardoise pour présenter tous les jours un menu du marché composé de deux choix uniquement. Il y a systématiquement un poisson, qui change quotidiennement en fonction des arrivages.

Notre but est de faire connaître le restaurant, de faire connaître Balaruc, de sensibiliser les clients à revenir manger dans notre établissement.

Oui, car le soir, vous vous transformez, comme dans les contes de fée, en restaurant semi-gastronomique ?

Complètement. Le semi-gastronomique, c’est la proposition de menus élaborés entièrement en frais par le chef, cuisinés par lui-même de l’entrée au dessert, avec des prix différents bien entendu. La différence avec le gastronomique, c’est que vous ne verrez pas de sommelier chez nous par exemple.