Ecrit par Alain Lamour • Le 12/05/2016

Petit déjeuner de travail : à consommer avec modération

Souder une équipe, rencontrer un candidat, accorder une interview… le petit-déjeuner de travail est une pratique en constant développement. Mais attention : le petit déjeuner est aussi le repas le plus important de la journée !

Avantages salariés . Motivation salaries. Alimentation. Déjeuner

Souder une équipe, rencontrer un candidat, accorder une interview… le petit-déjeuner de travail est une pratique en constant développement. Mais attention : le petit déjeuner est aussi le repas le plus important de la journée !

Grignoter du temps supplémentaire dans une journée déjà bien remplie. Qui plus est en début de matinée, au moment où le cerveau est le plus frais, où l'efficacité est à son maximum, et où l'on a moins de chance d'être dérangé par des urgences. Voilà de quoi tenter plus d'un manager pour organiser des petits déjeuners de travail.

Le petit déjeuner d'affaires

Venu des pays anglo-saxons, le petit déjeuner d'affaires est en vogue, au point que nombre de grands hôtels l'ont intégré dans leur offre. Il permet de développer des relations professionnelles dans un contexte aussi convivial que le repas d'affaires, mais à un coût beaucoup moins élevé, et en moins de temps, donc de façon plus efficace.

Souder une équipe

Les réunions entre collaborateurs autour d'un café croissant constituent également un moyen de souder une équipe. Le petit déjeuner du lundi, par exemple, peut devenir un moment privilégié pour aborder la semaine d'une façon moins formelle que la réunion de service, tout en passant en revue les principaux dossiers en cours.

Pour une première rencontre

Le petit-déjeuner peut aussi être une occasion de première rencontre : avec un candidat à un poste, avec un indépendant à qui vous envisagez de confier une mission. Il est aussi très appréciable pour rencontrer un journaliste, rarement disponible pour un déjeuner, et qui acceptera plus facilement ce format « court » et pratique.

Manger et travailler ne font pas forcément bon ménage

Le petit-déjeuner de travail présente beaucoup d’avantages donc, mais aussi des limites auxquelles il faut prendre garde.

Si certains démarrent la journée au quart de tour, d'autres ont besoin d'un sas entre le lever et le travail. Le petit déjeuner en fait souvent office. Pas sûr que ceux-là soient parfaitement concentrés.

Selon les nutritionnistes, le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Il doit apporter au corps un quart des besoins énergétiques nécessaires pour la journée. Il allonge le temps de satiété, ce qui évite les grignotages d'avant déjeuner.
Or le stress consécutif à une rencontre peut être de nature à couper l’appétit, sans compter qu’il n’est pas forcément évident de converser en engloutissant une tartine !

Transformer le petit-déjeuner en réunion de travail n'est donc pas anodin, tant il est vrai que manger et travailler ne font pas forcément bon ménage, surtout lorsque le travail exige une certaine concentration.