Ecrit par François Jeanne • Le 03/06/2015

Manager Attitude au Moulin Rouge

Entretien avec Frédéric Piller, Directeur Comptable du Moulin Rouge.

Gestion de l'entreprise . Déjeuner

Entretien avec Frédéric Piller, Directeur Comptable du Moulin Rouge

Bonjour Frédéric Piller. Vous nous accueillez au Moulin Rouge. A midi, vos locaux sont calmes mais, le soir, la fréquentation doit être intense ?

Bonjour. Effectivement, nous assurons deux shows par jour en haute saison, c'est-à-dire une bonne partie de l’année. Cela représente environ 2000 spectateurs quotidiens à accueillir, parmi lesquels presque 50 % de clients français.

Les moyens logistiques, et le personnel pour les mettre en œuvre, doivent du coup être fort conséquents ?

C’est vrai. Près de 450 personnes aujourd’hui assurent le fonctionnement du cabaret et de ses salles annexes ; il faut imaginer les machineries, les dédales de couloir dans les milliers de mètres carrés de l’ensemble. A l’intérieur, de nombreux métiers cohabitent autour de notre nouveau pôle de restauration, les artistes et les techniciens, qui ont chacun leur société propre, mais aussi des petites structures artisanales pour la fabrication des bottes, des plumes, ou la création et l’entretien des costumes.

L’entreprise connaît d’ailleurs un beau développement, avec un doublement de son chiffre d’affaires ces dernières années (60 millions d’euros, NDLR). Je l’attribue à la qualité de notre show, marqué notamment par une cohésion d’ensemble et par des attractions qui entrecoupent les prestations des danseuses et danseurs d’un très haut niveau.

Comment ces collaborateurs déjeunent-ils ?

Nous avons pris la décision de leur fournir des titres Ticket Restaurant® depuis plusieurs années, y compris à certains de ceux qui travaillent la nuit. La solution correspond assez bien à leurs besoins de restauration du midi, et les offres de restaurants sont abondantes à proximité.

Envisagez-vous le passage à des titres dématérialisés dans les prochains mois ?

Pas pour le moment, car le rechargement des cartes et le plafond de dépenses journalières ne sont pas adaptés à notre système de consommation actuel.

 

Photo Manager Attitude