Ecrit par Alain Lamour • Le 16/02/2015

Recrutements : + 6% en 2015, selon Robert Half

L'année 2015 marquera-t-elle une embellie pour l'emploi ? S'il est encore trop tôt pour l'affirmer, du moins les DRH se montrent plus optimistes dans leurs prévisions d'embauche 2015 que pour 2014.

Ressources Humaines . DRH. Recrutement. Organisation

L'année 2015 marquera-t-elle une embellie pour l'emploi ? S'il est encore trop tôt pour l'affirmer, du moins les DRH se montrent plus optimistes dans leurs prévisions d'embauche 2015 que pour 2014. Selon le baromètre des recrutements en France de Robert Half, 82 % des DRH vont recruter suite à des créations de poste ou pour remplacer des postes laissés vacants. Soit une hausse de 6 % pour la création de poste par rapport à la dernière enquête menée en décembre 2013.

Difficile d’embaucher en période d’incertitude

Ces bonnes perspectives se heurtent à une difficulté à recruter évoquée par 82 % des DRH. Une difficulté qui n'est pas nouvelle mais qui augmente encore de 3 % par rapport à la dernière enquête. Et pour cause : en période d'incertitude, toute embauche est soigneusement pesée. Les entreprises deviennent plus exigeantes, ce qui renforce la sélection.

Les DRH constatent tous un problème pour trouver des collaborateurs compétents. Principale raison évoquée par 58 % d'entre eux : le “manque de spécialistes dans des domaines spécifiques”, suivi de “la demande des entreprises excède l'offre de candidats compétents” (22 %), “le ralentissement des recrutements génère une pénurie de candidats compétents” (13 %) et “le manque de compétences commerciales” (5 %).

Manque de visibilité des entreprises

Ce déficit de candidats compétents n'apparaît cependant pas comme un frein essentiel à l'embauche. Le “cadre législatif trop strict” est cité par 36 % des DRH, largement derrière “le manque de visibilité des entreprises” (54 %). La conjoncture incertaine continue de perturber le marché du travail.