Ecrit par Loizaïck • Le 06/03/2020

Et si mon entreprise me voyait comme une personne plurielle ?

Oubliez le 9h - 19h : demain, la journée de travail s’organisera en fonction de toutes les facettes de la vie.

Oubliez le 9h - 19h : demain, la journée de travail s’organisera en fonction de toutes les facettes de la vie. En effet, on parle beaucoup de l’équilibre vie privée - vie au travail, mais un peu moins de l’équilibre entre nos différentes vies professionnelles. Pourtant, la question concerne du monde : selon des chiffres de l'Insee parus en 2019, près de 2,2 millions de Français exerçaient simultanément plusieurs emplois à la fin 2016. Si certains exercent le même métier pour différents employeurs (cela concerne beaucoup d’employés de maison, aides à domicile ou nettoyeurs, par exemple), d’autres cumulent différentes activités (c’est surtout le cas de travailleurs plus qualifiés, qui peuvent être illustrateurs et graphistes, ou développeurs et experts en SEO, par exemple). La quasi-totalité (94%) de ces “slashers” sont salariés à titre principal. Ajoutons à cela les travailleurs indépendants (2,7 millions fin 2018 selon l’Insee, 13 millions selon McKinsey en 2016), dont beaucoup sont des slashers, et l’équilibre entre les vies professionnelles s’impose comme un sujet majeur. Et ce n’est pas tout : les Français, en plus de leur(s) métier(s), font du bénévolat, du sport, ont des hobbies, etc. À titre d’exemple, en 2017, lorsque la France a instauré le congé d’engagement associatif pour les salariés, le gouvernement estimait que 1,3 million de personnes étaient visées par ce dispositif.

Cette ère de la multi-activité pose question aux entreprises : comment retenir ces couteaux suisses aux multiples compétences ? Quel cadre et quel rythme leur proposer pour qu’ils s’épanouissent au travail et à côté ? Et jusqu’où aller dans la personnalisation ? Bien sûr, il est très difficile pour les grandes entreprises de proposer du sur-mesure à chacun de leurs salariés. Mais toutes les pistes pour prendre en compte la pluralité des collaborateurs sont bonnes à explorer.