Ecrit par François Jeanne • Le 28/10/2014

Dématérialisés, les titres restaurant arrivent à bon port

Entretien avec Julie Garnier, Directrice des Ressources Humaines, KLB Group

Avantages salariés . ticket restaurant. dematerialisation

Entretien avec Julie Garnier, Directrice des Ressources Humaines, KLB Group

KLB Group est une société de conseil spécialiste en implémentation de projet. Ses clients sont des grandes entreprises, des PME, mais aussi le secteur public. Le Groupe emploie aujourd’hui 500 personnes dans le monde, en Europe, en Amérique, en Asie et en Afrique.

Julie Garnier : L’implémentation de projet, cela signifie mettre toutes nos forces actives, nos consultants, nos experts, à la disposition de nos clients pour mener à bien leurs projets d’envergure. En particulier dans les domaines de l’achat, de la supply chain, de l’ingénierie, de l’informatique, de la qualité et de la finance.

Manager Attitude : Une société résolument tournée vers les nouvelles technologies donc. Vous avez d’ailleurs été l’une des premières à passer à la carte Ticket Restaurant®  dématérialisée ?

J.G.: La dématérialisation, dans son ensemble, nous parait une solution d’avenir et le groupe KLB est très attaché à l’innovation. Nous rencontrions quelques problèmes dans l’envoi par courrier des Tickets Restaurant papier, avec 10% des titres qui n’arrivaient jamais au domicile des salariés, pour des raisons diverses. La carte Ticket Restaurant nous est apparue comme la solution idéale, la plus simple et la plus moderne.

M.A.: Vous avez choisi de procéder d’abord avec une expérience pilote ?

J.G.: Il a fallu convaincre nos collaborateurs, nos instances représentatives du personnel et notre comité de direction. Ils ont été assez séduits pour lancer une phase de tests, avec une dizaine de personnes qui ont essayé cette carte dans nos différents points de restauration habituels. Nous avons fait particulièrement attention à ce que le test ne porte pas que sur les restaurateurs, mais aussi sur les stations-services, les boulangeries…

Le test a été positif à 85%. Les quelques refus essuyés méritaient seulement quelques explications et un accompagnement du changement. Certains restaurateurs, qui ne connaissaient pas cette nouvelle solution, avaient tendance à la refuser à priori. En leur expliquant qu’elle fonctionnait comme une carte bancaire, avec tous les avantages au niveau des frais réduits et de la pratique des consommateurs, ils ont été séduits. Désormais, la carte Ticket Restaurant est acceptée partout.