Ecrit par François Jeanne • Le 30/09/2014

Forum pour la Gestion des Villes : échange et souplesse

Entretien avec Olivier Régis, Président Délégué du Forum pour la Gestion des Villes et des collectivités territoriales, Paris 8ème.

Avantages salariés . ticket restaurant. Secteur public. Déjeuner

Entretien avec Olivier Régis, Président Délégué du Forum pour la Gestion des Villes et des collectivités territoriales, Paris 8ème

Bonjour Olivier Régis. Vous êtes Président Délégué du Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales, pouvez-vous nous expliquer ses objectifs ?

Le Forum a été créé il y a 31 ans, sur le principe de l’échange entre le secteur privé et le secteur public, entre la majorité et l’opposition, les entreprises et les collectivités locales. Et depuis lors nous travaillons en réunissant ces différents acteurs autour de projets de gouvernance qui permettent d’améliorer la performance des collectivités locales.

Quels sont les acteurs qui participent au Forum ?

D’un côté, plusieurs centaines de collectivités locales, de toutes sensibilités politiques. Et de l’autre, plusieurs entreprises qui ont une relation pointue, appuyée, avec les collectivités. Dans le domaine de l’eau, des déchets, des transports, du financement et bien évidemment, dans les services à la population. Parmi ces derniers, nous allons retrouver la restauration scolaire ou les titres restaurants par exemple.

Le Forum compte une quinzaine de collaborateurs. Comment, quant à vous, avez-vous résolu la problématique du déjeuner ?

Notre effectif ayant varié sur cette période jusqu’à 20 personnes, il était impossible d’envisager une quelconque centralisation sous forme de déjeuner au bureau par exemple. Depuis le début nous avons donc orienté nos collaborateurs vers une liberté de choix, qui s’est traduite par l’achat et la distribution de titres Ticket Restaurant®. Ce qui leur permet de choisir le type de restauration qui leur convient, à emporter ou sur place. Et d’avoir une grande souplesse dans l’heure du déjeuner.