Ecrit par François Jeanne • Le 03/12/2015

Ville du Blanc Mesnil : un Grand Café pour se tenir chaud

Le Grand Café, sur la Grand Place réaménagée du Blanc Mesnil en Seine Saint-Denis. L’occasion de déjeuner avec les agents de la ville et le Maire, Thierry Meignen, autour d’une table où nous rejoint l’équipe commerciale secteur public d’Edenred.

Gestion de l'entreprise . Avantages sociaux. Déjeuner

Le Grand Café, sur la Grand Place réaménagée du Blanc Mesnil en Seine Saint-Denis. L’occasion de déjeuner avec les agents de la ville et le Maire, Thierry Meignen, autour d’une table où nous rejoint l’équipe commerciale secteur public d’Edenred. Les premiers pas avec la carte Ticket Restaurant® sont prometteurs.

Vendredi 27 novembre, au Grand Café de la place principale du Blanc Mesnil. La cérémonie en hommage aux victimes des attentats de Paris vient de s’achever, discrètement retransmise par les écrans de télévision dispersés dans la salle du restaurant. Mais l’ambiance, autour de la table où nous sommes une dizaine réunis, est moins à la tristesse qu’à l’échange. Thierry Meignen, le maire de la ville qui préside notre repas, n’a pas manqué d’aller adresser quelques mots aux autres clients de la brasserie. En toute simplicité. « Dès le dimanche qui a suivi l’évènement, explique-t-il, j’ai compris, à voir les groupes de personnes qui se réunissaient spontanément pour en discuter, la nécessité particulière d’aller à la rencontre des habitants ».

La passion du ballon rond

Et parmi les habitants, il y a les agents de la ville. Un agent du service courrier est assis à côté du Maire. Il a entamé le repas en parlant des prochains matches du PSG. Une passion pour l’équipe parisienne partagée par le jeune responsable de la communication publique, Nicolas Rondepierre et, dans une moindre mesure, par Pierre-Marie Perrin, le directeur de cabinet, qui garde un faible pour les Girondins de Bordeaux. Meryl Trigance, du service RH, fait mine, en revanche, de ne pas s’y intéresser. Thierry Meignen s’amuse au passage à lui expliquer les règles du jeu, et sa fameuse conclusion : « à la fin d’un match de football, c’est l’Allemagne qui gagne ». Sauf la dernière fois à Saint-Denis, soupire la jeune femme : « pour une fois que nous les avions battus »…

L’eau, une richesse à valoriser

Les premiers plats arrivent sur la table. Malgré la période propice à tester le Beaujolais Nouveau, bien peu tentent l’expérience. Les convives ont opté pour des boissons à bulles. Monsieur le Maire fait-il le lien avec les dossiers en cours ? Toujours est-il qu’il nous explique pourquoi il a tenu à faire évoluer le contrat de fourniture d’eau aux habitants du Blanc-Mesnil. « Il y a des économies à faire en confiant sa gestion à un délégataire. Pour les habitants bien sûr, mais aussi pour la commune qui est un grand consommateur ». Il veut aussi revaloriser au passage une richesse inattendue de la ville : « figurez-vous que les nappes de notre sous-sol sont d’excellente qualité. J’aimerais bien que nos concitoyens puissent un jour mettre sur leur table des bouteilles étiquetées à la gloire de l’eau locale ».

L’écologie libère l’imagination

Et puisque la discussion a dévié sur l’écologie, Christelle Boschi, qui travaille aux espaces verts de la ville comme adjointe au responsable du service, se prend à rêver : « J’aime bien l’idée de l’éco-pâturage. J’imagine des chèvres qui tondraient la pelouse, pendant que les enfants s’amuseraient à les regarder faire. Après tout, avec une petite clôture électrique, il doit être facile de les empêcher de divaguer ? ». Eric Ledoux, le commercial d’Edenred assis à ma droite, a décidément des connaissances variées puisque le voilà qui nous explique qu’en plus, « les chèvres mangent à peu près n’importe quoi, ce qui pourrait aider à nettoyer les terrains engazonnés de la ville ».

Du foot à la carte… Ticket Restaurant®

A l’autre bout de la table, la discussion rebondit sur le football. Pour aider les passionnés de ce sport à se rendre au stade, mais aussi pour susciter des rencontres entre des personnels de service différents, un mini-challenge est régulièrement organisé avec des places à gagner. En attendant le prochain tirage au sort, on rêve en grand d’une association de Cristiano Ronaldo avec Angel di Maria à la pointe de l’attaque du PSG. Thierry Meignen n’est pas le dernier à donner son avis sur l’opportunité d’une telle recrue… et sur la mise à la retraite de Zlatan, ou la revente d’autres joueurs-cadre.

François Alonge, le directeur des ventes secteur public d’Edenred, apporte volontiers sa contribution à la discussion. Surtout lorsqu’on parle des joueurs italiens de l’équipe parisienne ! Il n’en oublie pas pour autant de s’enquérir auprès des agents de leurs débuts avec la carte Ticket Restaurant®, mise en place par la ville depuis quelques semaines seulement. Nicolas Rondepierre, qui est allé activer son compte juste avant le repas, lui communique des statistiques rassurantes : plus du tiers des agents a déjà choisi le nouveau moyen de paiement.

Le repas s’achève sur cette note positive, d’autant que l’équipe Edenred, et en particulier Victor Genin, directeur commercial régional, informe les participants que les tests en cours sur l’utilisation des mobiles pour payer ses repas avec Ticket Restaurant®, sont très prometteurs. La nouvelle est bien accueillie : « Cela fera un code Pin de moins à retenir » conclut l'agent des services généraux.