Ecrit par Alain Lamour • Le 28/06/2016

Bienvenue aux stagiaires !

Avec l'été reviennent le soleil (en principe) et les stagiaires (à coup sûr). Un bon accueil de ces derniers ne s'improvise pas, d'autant qu'il peut conditionner la réussite du stage, aussi bien pour le jeune que pour l'entreprise.

Ressources Humaines . Bien-être salarié. Organisation

Avec l'été reviennent le soleil (en principe) et les stagiaires (à coup sûr). Un bon accueil de ces derniers ne s'improvise pas, d'autant qu'il peut conditionner la réussite du stage, aussi bien pour le jeune que pour l'entreprise.

1 – Définir les besoins et les objectifs de chacun

L'accueil se prépare en amont avec la définition des besoins et des objectifs de chacun, et donc des tâches confiées au(x) stagiaire(s). Tous ces éléments sont précisés dans la convention de stage, ainsi que les horaires de travail, la rémunération, les dates de début et de fin…

2 – Préparer les équipes

Rien de pire que le stagiaire qui débarque dans un service où personne ne l'attend. Les collaborateurs qui vont travailler avec lui doivent avoir été sensibilisés au préalable pour être prêts à l'accueillir. Parmi les grandes craintes des salariés vis-à-vis des stagiaires : le surcroît de travail né de son inexpérience. D'où l'intérêt de valoriser le stage et de bien montrer son apport pour l'entreprise.

3 – Choisir un tuteur

L'idéal reste de choisir un tuteur au sein du personnel auquel le stagiaire pourra se référer en permanence. C’est à lui, ou à elle, que le stagiaire pourra poser ses questions sur l’organisation de l’entreprise, et des difficultés éventuellement rencontrées. On choisira de préférence quelqu'un qui a le goût de l'encadrement des jeunes… et quelques compétences pédagogiques.

4 – Prévoir les éléments matériels

Bureau, ordinateur, outils…, assurez-vous que le stagiaire disposera bien de tout ce dont il a besoin pour travailler. À ne pas oublier également : les badges, l’accès au restaurant d’entreprise ou aux titres-restaurant, les consignes de sécurité… Exactement comme vous le feriez avec un nouveau salarié.

5 – Réussir la rentrée

Le premier jour est toujours source d'appréhension, voire d'angoisse, surtout pour des jeunes qui vivent leur première expérience au travail. Il est donc essentiel de mettre à l'aise d'emblée le nouveau venu. Avec le tuteur, présentez lui l'ensemble des collaborateurs (pour les petites entreprises) ou ses collègues de service, votre activité, votre mode de fonctionnement, vos coutumes… Au cours de la journée, veillez à ce qu'il se sente à l'aise. En particulier, à midi, assurez-vous qu'il ne se retrouve pas tout seul pour déjeuner.

6 – Accordez un temps d'adaptation

Ne soyez pas trop exigeant au début. Laissez-lui le temps de comprendre les rouages de l'entreprise et de s'adapter. Tout au long du stage, gardez une attitude ouverte, afin qu'il n'hésite pas à vous faire part de ses éventuelles difficultés.

A lire également : Stages, les 7 nouvelles règles du jeu

*

L'UDES (Union des employeurs de l'économies sociale et solidaire) a publié un guide intitulé « Les stages : une aubaine pour les jeunes et pour les entreprises de l'ESS », un document orienté sur ce secteur de l'économie, mais qui peut être utile à toutes les entreprises : http://www.udes.fr/sites/default/files/public/users/agathe/guide_du_stagiaire_udes.pdf