Ecrit par Alain Lamour • Le 24/05/2015

Diplôme ne signifie pas forcément emploi

Et si le diplôme n'était plus le Sésame pour l'emploi, du moins dans les PME ? Selon une étude de l'OFEM (Observatoire de la Formation, de l'Emploi et des Métiers), « Repenser l’équation formations-compétences-compétitivité »...

Ressources Humaines . Recrutement. Formation

Et si le diplôme n'était plus le Sésame pour l'emploi, du moins dans les PME ? Selon une étude de l'OFEM (Observatoire de la Formation, de l'Emploi et des Métiers), « Repenser l’équation formations-compétences-compétitivité », menée auprès de 1 000 entreprises d'Ile-de-France, un salarié sur quatre recruté par les PME n'a aucun diplôme. Alors que les grandes entreprises font la chasse aux Bac + 5, seulement la moitié des PME privilégie le diplôme dans leur recrutement.

Pas une garantie du comportement

44 % des sondés estiment que le diplôme ne garantit par une bonne intégration ni des compétences. 59 % recherchent des profils bien définis, 57 % des spécialistes d'une activité, et 55 % des salariés aux compétences multiples.

Par ailleurs, le diplôme n'indique rien sur le comportement de la personne recruté. Or les employeurs se révèlent de plus en plus sensibles aux qualités personnelles, à la culture générale, à la rigueur comportementale, à la maîtrise du numérique et à la capacité à travailler en équipe.

La certification professionnelle avant le diplôme

Selon l'étude, le poids du diplôme dans les critères de recrutement devrait continuer à décroître, les entreprises s'intéressant davantage à la certification professionnelle et à l'autoformation via l'e-learning. Illustration dans le domaine de l'informatique : 43 % des sondés préfèrent embaucher une personne ayant bénéficié d'un formation certifiante délivrée par une grande entreprise du secteur, plutôt qu'un ingénieur ou un diplômé de l'université.

 

En savoir plus : http://www.cci-paris-idf.fr/formation/actualites/innovation-pedagogique/formations-competences-competitivite-repenser-lequation-formation