Ecrit par Loizaïck • Le 06/07/2020

La RSE, est-ce obligatoire ?

Suis-je obligé de me doter d’un service RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) ? Réponse courte : oui. Mais ce n’est pas qu’une contrainte légale. C’est une démarche qui permet de mieux cerner les effets de son activité sur le plan environnemental et social.

RSE . Management. santé

Ce que dit la loi sur la RSE

L’obligation de reporting RSE a été instaurée en France par l'article 116 de la loi sur les nouvelles régulations économiques (NRE) de 2001. Cette obligation ne concernait, à l'origine, que les entreprises cotées en Bourse. 

Les organisations concernées par les obligations légales en matière de RSE

Depuis la loi Grenelle 2 de 2011, l’obligation de reporting extra-financier a été étendue pour : 

  • les sociétés anonymes (SA), les sociétés en commandite par actions (SCA) et les sociétés européennes (SE) dont les titres (actions ou obligations) sont admis aux négociations sur un marché réglementé ;
  • les autres SA, SCA et SE dont le total de bilan ou le chiffre d'affaires et le nombre de salariés dépassent certains seuils : 100 M€ de CA et 500 salariés ;
  • d'autres formes d'entités comme les mutuelles d'assurance, les coopératives agricoles, les établissements de crédit…

Les autres entreprises ne sont pas tenues de publier des informations relatives à leur performance sociale et environnementale. Heureusement, nombreuses sont celles qui capitalisent déjà sur des mesures RSE, et s'investissent pour améliorer leur impact sociétal et environnemental !

Les obligations légales de la RSE

Depuis la loi NRE (2001), les entreprises concernées doivent inclure dans leur rapport de gestion des informations sur les actions menées et les orientations prises pour prendre en compte les enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux de leurs activités. 

Cette démarche est appelée « reporting extra-financier ». 

Afin de réaliser ce reporting, il est primordial que l'entreprise ait, dans un premier temps, rencontré ses parties prenantes pour mieux comprendre leurs intérêts et leurs propres enjeux RSE.  

Elle peut, dans un second temps, agir de manière à avoir un impact positif sur l’environnement, la société et les hommes qui la composent. 

 Quels sont les bénéfices d’une politique RSE ?

La RSE représente une opportunité pour l’entreprise d’améliorer sa gouvernance tout en renforçant son engagement envers la société et envers ses collaborateurs. Elle permet également d’agir sur l’impact environnemental de ses activités, le but étant qu’il soit le moins néfaste possible, et même positif !

L’impact positif de la RSE en entreprise

D’abord, qu’en est-il de l’impact positif ? Se soumettre aux obligations légales et à la législation en matière de RSE est un premier pas pour devenir une organisation plus responsable. Plus vous allez loin dans la démarche, plus votre impact devient positif…

Alors que les préoccupations environnementales sont importantes, il convient d’adopter une politique RSE pour contribuer à améliorer la situation.

Mais au-delà de ces aspects sociétaux et environnementaux, la RSE influe aussi sur la marque employeur et l’image de marque de l’entreprise.

Marque employeur et image de marque

Une entreprise responsable, engagée et ayant adopté une démarche RSE structurée attire davantage les candidats, ainsi que les clients. En communiquant sur ses activités auprès des candidats et des clients, elle recrute des futurs collaborateurs plus investis et suscite l'intérêt de nouveaux clients.

Les recruteurs sont de plus en plus sollicités sur les actions sociales et environnementales de l’entreprise à laquelle ils postulent. Nombre d’entre eux en font un critère décisif pour le choix de l’entreprise dans laquelle ils souhaitent travailler. 

Les clients et consommateurs, quant à eux, ont désormais le boycott et la recommandation faciles, notamment grâce aux réseaux sociaux.

Alors, pour séduire les meilleurs candidats (marque employeur) et continuer à attirer des clients (image de marque), la RSE est devenue un incontournable pour les entreprises, bien au-delà des obligations légales.

L’entreprise responsable est-elle l’entreprise de demain ? 

Aujourd’hui, on considère une entreprise responsable comme étant une entreprise en phase avec les enjeux sociétaux et environnementaux actuels. Mais demain, nous pouvons imaginer que les services RSE devanceront ces enjeux.

Un contexte inédit qui pousse les entreprises à plus d’engagement, de responsabilité et de durabilité

À l’heure où la politique RSE est devenue obligatoire pour une partie des entreprises, elle doit aussi et surtout répondre à des attentes et des besoins réels. Plus que jamais, il faut que cette dernière soit à la fois forte et crédible pour pouvoir satisfaire les parties prenantes internes et externes.

Si l’entreprise ne s’engage pas pleinement dans sa démarche de responsabilité sociale et environnementale (ou ne tient pas ses objectifs en la matière), elle n’a aucune chance de bénéficier des impacts positifs de la RSE.

Un manque de cohérence ou d’implication dans les engagements RSE peut avoir un effet négatif sur l’image de l’entreprise. En effet, cette dernière pourrait être considérée comme trop passive, ou on pourrait même lui reprocher de faire du greenwashing.

Le contexte actuel incite donc largement les organisations à s’impliquer dans les domaines environnementaux et sociaux. Elles doivent, notamment, veiller à la cohérence de leur politique RSE vis-à-vis de tous les pans de leur activité.

Comment la RSE fait bouger les lignes

La RSE peut se matérialiser de nombreuses manières différentes. Au niveau solidaire, managérial, énergétique ou écologique, les actions sont diverses et variées.

En voici quelques-unes :

  • Des actions de solidarité auprès des communautés locales. Par exemple, Edenred organise tous les ans l’IdealDay, journée pendant laquelle l’ensemble des salariés est invité à donner de son temps pour une cause sociale ou environnementale.
  • L’amélioration de son empreinte carbone en optimisant sa consommation d’énergie et en repensant la conception de ses produits et services.
  • La mise en place de partenariats pour le recyclage des déchets (DEEE, bouchons, piles, etc.).
  • La sensibilisation des collaborateurs sur la prise en compte de critères sociaux et environnementaux dans leur métier.
  • La mise en place d’une politique d’achats responsables, en incluant des critères sociaux et environnementaux dans les cahiers des charges.
  • L’adaptation des postes aux profils, aux candidats, pour favoriser l’épanouissement et l’esprit d’initiative.

 

La RSE est une obligation légale pour certaines organisations, mais elle est aussi l’occasion, pour l’ensemble d’entre elles, de devenir plus responsables, engagées et respectueuses de l’environnement et de la société. La RSE est donc obligatoire dans tous les sens du terme : légal, mais aussi sociétal et environnemental. Certaines entreprises se démarquent grâce à leur implication.

Serez-vous la prochaine ?

La RSE, est-ce obligatoire ?