Gestion de l'entreprise

La géolocalisation, un atout pour soutenir les commerces et entreprises

Alors que nous sommes une majorité à détenir un Smartphone, la géolocalisation permet aux commerces de communiquer de manière très ciblée en direction de leurs clients.
#Commerce multiservice #Commerce de village #Digitalisation
28 mai 2021
geolocalisation-commerciale

Selon l’ARCEP (1), 77 % des Français possèdent un Smartphone et 94 % d’entre eux l'utilisent quotidiennement. Alors que chaque Français majeur possède son Smartphone et se déplace sans cesse en restant connecté, il est facile, pour les commerçants, de l’attirer avec la géolocalisation commerciale. Le marketing et la publicité jouent un rôle crucial sur les ventes des commerçants. La messagerie géolocalisée permet de contacter les passants à proximité de son enseigne. Mais quelle est la meilleure stratégie pour les faire entrer dans sa boutique et les fidéliser ?

La messagerie localisée, comment ça marche ?

Une enseigne envoie une publicité sous la forme d’un texto. Si le client a activé ses données de géolocalisation et s’il est dans le périmètre proche de l’enseigne, il reçoit la promotion. Ce système pose le problème de la confidentialité des informations, qui intéresse la Cnil (2) au regard du RGPD (règlement général sur la protection des données). Mais la Covid-19 a changé la donne, avec le téléchargement massif de l’application #TousAntiCovid (13 millions d’utilisateurs). Ce phénomène a montré que la géolocalisation est mieux acceptée si l’utilisateur a confiance dans l’application.

Le commerçant qui veut utiliser la messagerie géolocalisée doit donc au minimum respecter les impératifs du RGPD en matière de protection des données, mais aussi inspirer confiance au client. En premier lieu, la personne qui reçoit la promotion doit avoir donné son accord pour que son numéro soit utilisé à cet effet. Ensuite, le commerçant s’engage à n’utiliser ces coordonnées que pour sa propre communication commerciale. Enfin, il devra permettre au client d’être retiré facilement de la liste des numéros.

Une personnalisation de votre enseigne avec un sticker facilement identifiable

En faisant ses courses, votre client peut, grâce à l’application MyEdenred, trouver les commerces de proximité qui acceptent la carte Ticket Restaurant. S’il prend sa voiture, il a pris l’habitude de consulter un GPS pour son trajet. Waze ou Google Maps permettent aussi de mettre en avant les informations commerciales de votre boutique, grâce à la géolocalisation.

Enfin, les sites de livraison qui acceptent la carte Ticket Restaurant, peuvent aussi utiliser la géolocalisation, comme les commerçants Kadeos ou Cleanway.

Les réseaux sociaux : quelle place pour les commerçants ?

Connectés toute la journée, les pressings partenaires Cleanway les plus proches sont faciles à localiser. Pour les courses sur internet ou dans les magasins de proximité, Kadeos existe sous forme de chèques-cadeaux et de cartes-cadeaux. Le meilleur prescripteur de ce service reste le consommateur, qui devient consomm’acteur. Accepter la carte Cleanway est un excellent moyen de fidéliser ses clients.

Aujourd’hui, les pages Facebook et Instagram assurent aussi de la visibilité, car l’utilisateur peut rapidement voir, autour de lui, les services qui peuvent l’intéresser. Mais quels sont les bons messages à adresser ?

La rareté et la preuve sociale, deux moyens d’attirer

Selon Jani Merikivi (3), professeur agrégé à Grenoble École de Management, la rareté est la technique la plus efficace. Selon lui, « Trois variables dans l’ordre – le divertissement, l’irritation et l’information – indiquent que la rareté se révèle être meilleure pour les clients ». La rareté d’un article génère une forme d’excitation qui est corrélée avec la valeur de divertissement du message. La rareté calme aussi l’irritation, qui freine l’envoi de messages ciblés aux consommateurs. Pour le faire, le commerçant doit disposer d’un accès aux données de géolocalisation des clients et mettre en place ces messages : « Ce midi, -10 euros sur nos plats du jour avec la carte Ticket Restaurant. Réservation au… ».

La preuve sociale (ou Social Proof), selon le professeur Merikivi, se produit lorsque quelqu’un ne sait pas quel comportement adopter dans une situation donnée : il s’inspire alors des réactions d’autrui pour déterminer sa façon d’agir. On observe ce phénomène sur les réseaux sociaux et sur les moteurs de recherche.

Une page GMB, ça sert à quoi ?

Une page Google My Business est un outil simple d’utilisation et gratuit, qui permet aux commerçants de signaler leur présence. Ils peuvent fournir, via Google et Maps, des infos utiles aux internautes, comme les heures d’ouverture. Il suffit d’aller sur la page et de cliquer sur Commencer, en haut et à droite. Vous devrez simplement créer un compte Google et renseigner vos informations commerciales. L’entreprise sera alors référencée naturellement. Ce service, qui existe depuis juin 2014, a fait ses preuves. La version payante vous autorise à mettre des images, des vidéos ou même une visite virtuelle de votre commerce.

Que vous apporte une page Google My Business ?

En plus du référencement naturel, vous pouvez signaler que vous acceptez Ticket Restaurant, Kadeos et Cleanway en temps de Covid. L’application MyEdenred permet aux salariés et agents de retrouver les sociétés proches du domicile où ils télétravaillent. Le plus difficile est de faire venir vos clients dans votre enseigne. Vous pouvez renseigner également votre présence sur les différents médias sociaux comme Facebook, Instagram, Snapchat, TikTok, LinkedIn et Twitter. Vos clients pourront laisser des avis sur vos services. À vous d’y faire attention et d’y répondre, c’est le travail du community manager.

Plus vous aurez d’avis, mieux vous serez référencé. Les Américains sont pionniers de ces méthodes. Une enquête du Pew Research Center (4), en juillet 2019, montre que Facebook, de loin le réseau le plus populaire, se prépare à lancer un onglet dédié aux actualités aux États-Unis, qui proposera des contenus issus d'organes de presse divers. D'après Pew, la moitié des adultes américains consultent des informations sur Facebook. Plus d'un quart regarde des vidéos d'infos sur YouTube (Google), 17 % apprennent des nouvelles sur Twitter et 14 % sur Instagram (groupe Facebook). Mais 80 % des personnes interrogées estiment que les plateformes ne référencent pas tous les médias de la même façon, et une majorité écrasante pense qu'elle met en avant les publications qui produisent des « articles qui capturent l'attention ».

Avec la digitalisation de l’économie, communiquer avec les communautés proches de son commerce devient prioritaire. De plus en plus de commerçants font appel à des community managers pour gérer leur contenu et fidéliser leurs clients avec les techniques du brand content (5).

Sources :

  1. https://www.arcep.fr/nos-sujets/les-pratiques-numeriques-des-francais-en-2019.html
  2. https://www.cnil.fr/fr/cnil-direct/question/mon-smartphone-permet-il-de-me-geolocaliser#:~:text=Oui.,avez%20votre%20smartphone%20sur%20vous
  3. https://www.grenoble-em.com/actualite-les-messages-geolocalises-pour-accroitre-lattractivite-commerciale
  4. https://www.journalism.org/2019/10/02/americans-are-wary-of-the-role-social-media-sites-play-in-delivering-the-news/
  5. https://www.marketing-strategie.fr/2020/03/09/brand-content-definition-et-bonnes-pratiques/