a-velo-trottinette-ou-deux-roues-motorises-quand-dois-je-porter-un-casque

Ecrit par • Le 31/08/2020

À vélo, trottinette ou deux-roues motorisés, quand dois-je porter un casque ?

Dans quel contexte sommes-nous obligés de porter un casque ?

Ticket Mobilité . Réglementation. transport salariés. Ticket mobilité. Sécurité

Si, à moto, le port du casque n’est plus sujet à discussion, bon nombre de cyclistes ou d’utilisateurs de trottinettes s’en dispensent, malgré les risques encourus en cas d’accident. Mais le port du casque est-il vraiment obligatoire ? Quand devons-nous légalement en porter et quand la loi le rend-elle facultatif ? 

À vélo : dans quel cas le port du casque est-il obligatoire ?

Adultes et enfants de plus de 12 ans : pas d’obligation

La question du port du casque à vélo est régulièrement débattue à l’Assemblée nationale. Néanmoins, à l’heure actuelle, les adultes et les enfants de plus de 12 ans ne sont pas tenus, légalement, d’en porter lors de leurs sorties. 

Cela dit, porter un casque reste vivement recommandé, quelle que soit la nature du déplacement. Il faut dire que les accidents impliquant un cycliste ont, bien souvent, des conséquences dramatiques, notamment dans les grandes agglomérations, où la cohabitation avec les voitures est souvent délicate. 

Casque obligatoire pour les moins de 12 ans 

L’article R431-1-3 du Code de la route prévoit que les enfants de moins de 12 ans doivent obligatoirement porter un casque, qu’ils soient passagers ou conducteurs du véhicule. La responsabilité revient à l’accompagnateur de l’enfant qui, en cas d’infraction, se verra infliger une amende de 135 euros.  

Qu’en est-il des vélos à assistance électrique (VAE) ? 

Tout dépend de la vitesse maximale à laquelle votre VAE peut rouler. Pour ceux dont la vitesse est limitée à 25 km/h, le casque n’est pas un accessoire obligatoire. A contrario, les VAE pouvant atteindre 45 km/h sont considérés comme des cyclomoteurs. L’utilisation de ces vélos électriques rapides, ou speed bikes, requiert donc obligatoirement le port du casque. 

Trottinettes électriques : roulez-vous en ville ou à la campagne ? 

Depuis qu’elles ont fait leur apparition, les trottinettes électriques soulèvent d’importantes questions de sécurité. Régulièrement, des accidents médiatisés relancent le débat du port du casque lors des trajets en trottinette électrique. Mais qu’en est-il vraiment ? 

L’utilisation des trottinettes électriques est réglementée par le décret du 23 octobre 2019 relatif à la réglementation des engins de déplacement personnel. Celui-ci prévoit que le port du casque dépendra du lieu d’utilisation de votre trottinette. En effet, alors qu’en ville, le port du casque est facultatif, il devient obligatoire hors agglomération. 

À noter, cependant, que leur utilisation hors agglomération n’est pas systématiquement permise. Elle doit avoir été autorisée au préalable par le préfet de police. Par ailleurs, vous ne pourrez en aucun cas circuler sur les routes où la vitesse de circulation dépasse les 80 km/h.

Bon à savoir : le port du casque pour les autres engins de déplacement personnel 

Les hoverboards, gyropodes et autres monoroues électriques sont soumis à la même réglementation que la trottinette électrique. Par conséquent, vous devrez porter un casque hors agglomération, alors que vous en serez dispensé en ville. A contrario, les trottinettes non électriques, les rollers ou encore les skateboards sont considérés comme des piétons par le Code de la route. Par conséquent, le port du casque n’est pas obligatoire lors de leur utilisation. 

Engins motorisés : le casque en toutes circonstances

Lors de l’utilisation d’un deux ou trois-roues motorisé (moto, quad, scooter), l’article R431-1 du Code de la route rend obligatoire le port du casque pour le conducteur et son passager. Ce casque doit, par ailleurs, être homologué (étiquette blanche ECE ou étiquette verte NF) et attaché. 

En cas de non-respect de cette obligation, vous encourez une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros, accompagnée d’un retrait de trois points de permis. 

En 2019, selon la Sécurité routière, 184 personnes sont décédées en France suite à un accident de vélo, soit neuf de plus que l’année précédente. Dans de nombreux cas, le port du casque peut sauver des vies. Si vous décidez de profiter de la solution Ticket Mobilité® Edenred pour vous rendre à votre travail, n’oubliez pas, que sans être toujours obligatoire, le port du casque reste vivement conseillé, en toutes circonstances. 

À vélo, trottinette ou deux-roues motorisés, quand dois-je porter un casque ?