Ressources Humaines

Comment attirer et fidéliser les nouvelles recrues ?

Comment attirer et fidéliser les jeunes issus d’une génération ultra-connectée et exigeante sur le bien-être au travail ? Découvrez les tendances du recrutement en 2021.
#Motivation salaries #Fidélisation #Recrutement
31 mai 2021
recrutement-fidelisation

En 2021, les 18/35 ans représentent environ 50 % de la population active. Face à ces candidats jeunes, exigeants, ultra-connectés et avides d’innovation, de nouvelles techniques de recrutement s’imposent. Gamification, recours aux chatbots, recrutement sous forme d’escape game : découvrez les tendances de demain pour recruter vos futurs collaborateurs.

Renouveler les rendez-vous avec vos futurs salariés

Après la Covid-19, les personnes employables seront attirées par les temps d’échange au sein même de l’entreprise ou avec vos collaborateurs. Même si la vidéoconférence permet d’élargir la zone géographique d’origine des candidats, les rencontres en présentiel demeurent incontournables dans le processus de recrutement. Cependant, leur forme change et s’éloigne des traditionnels entretiens d’embauche.

Des jeux managériaux

Le recrutement se réinvente avec le jeu en entreprise. La gamification consiste à mettre en concurrence les différents candidats à l’aide d’un jeu, en ligne ou non, et créé pour l’occasion. Ce jeu est bien entendu en lien avec l’activité de l’entreprise et joue sur la compétition entre les candidats.

Autre possibilité : l’escape game, qui consiste à résoudre une énigme dans un temps imparti, généralement à plusieurs. Ce type de jeu mise sur le travail en équipe et la coopération des candidats les uns avec les autres.

Dans les deux cas, le but de cette nouvelle technique de recrutement est de révéler les « soft skills » des candidats. Ces dernières recouvrent les qualités humaines et comportementales importantes au travail : le leadership, la curiosité, la gestion du stress ou encore le sens de l’organisation.

Une journée « portes ouvertes »
La génération Y accorde une importance majeure à son bien-être et à sa qualité de vie au travail. Avec une journée « portes ouvertes » pendant laquelle elle organise un recrutement, l’entreprise valorise son image et promeut les postes à pourvoir.

Pour s’adapter aux nouvelles attentes des jeunes diplômés, l’entreprise doit renouveler le déroulement même de cette journée. Les conférences et rencontres professionnelles ou les visites guidées sont trop formelles pour la jeune génération. Il est conseillé de privilégier les cocktails permettant les échanges informels, les ateliers dégustation et autres séances de massage. Tout est envisageable pour motiver les nouvelles recrues, les surprendre et les inciter à postuler.

Le chatbot, outil relationnel et de recrutement

Pour personnaliser le début de la relation avec le candidat, le chatbot remplace le CV et la lettre de motivation envoyés par courriel. Adapté aux offres d’emploi qui génèrent de nombreuses candidatures, le chatbot envoie une réponse instantanée et personnalisée aux postulants, qui peuvent poser leurs questions concernant l’entreprise et l’offre d’emploi. Efficace pour des discussions simples, cette nouvelle méthode de recrutement facilite la première sélection parmi les candidats en fonction de leur intérêt réel pour le poste. Simple à mettre en place, il s’installe dans la rubrique « recrutement » de l’entreprise, ou sur sa page Facebook.

Le meet-up recruiting
Après le jobdating ou speed dating pro, place au meet-up recruiting. Ce processus de recrutement prend la forme d’un rendez-vous bref entre recruteur et candidats, pendant lequel les deux participants se présentent et parlent du poste à pourvoir. Alors que le jobdating demandait au candidat de se valoriser auprès du recruteur pour espérer un second rendez-vous, le meet-up recruiting met l’employeur et le candidat sur un pied d’égalité. Chacun est libre d’ouvrir la conversation avec l’autre pour faire connaissance, et voir si les profils et les attentes correspondent.

Assouplir le temps de travail et pérenniser le télétravail

Avec la crise sanitaire, le télétravail est devenu la norme. Néanmoins, le travail à distance à 100 % a montré ses limites, créant un sentiment d’isolement et une perte de sens pour les salariés. Le retour au bureau est apprécié et les organisations de travail hybrides, mêlant présentiel et distanciel se mettent en place. Aujourd’hui, les candidats sont de plus en plus nombreux à souhaiter travailler hors des locaux de l’entreprise pour un ou plusieurs jours par semaine. Les employeurs n’hésitent plus à le proposer sur l’offre d’emploi.

La souplesse des horaires de travail sont aussi fortement demandés. Ils permettent en effet au salarié d’optimiser son temps entre le professionnel et le personnel : famille, loisirs, implication bénévole. La flexibilité des horaires améliore la performance et la productivité des salariés, tout en réduisant l’absentéisme. Par exemple, plus besoin de poser une demi-journée pour un rendez-vous médical ou pour récupérer un enfant malade.

Offrir de nouveaux services

Les employeurs gagnent à simplifier le quotidien de leurs collaborateurs, par exemple, avec la carte Ticket Restaurant et une appli MyEdenred qu’ils peuvent consulter quand ils veulent. Edenred France propose des solutions de paiement à usage spécifique :

  • Alimentation (Ticket Restaurant®) ;
  • Mobilité (Ticket Mobilité) ;
  • Motivation et à la qualité de vie (Kadéos, CleanWay, Ticket CESU) ;
  • Paiements professionnels (cartes virtuelles).

Ces solutions améliorent le bien-être et le pouvoir d’achat des salariés. Elles renforcent aussi l’attractivité et l’efficacité des entreprises qui les proposent à leurs collaborateurs. Indirectement, elles agissent enfin sur la vitalité de l’emploi et de l’économie locale.

Accompagner les jeunes recrues grâce au mentorat

Le mentorat est une pratique d'accompagnement des collaborateurs, pour assurer le développement de leur potentiel. Au sein des entreprises, le mentor, expert du domaine dans lequel il intervient, partage ses expériences avec une personne qui a des connaissances à acquérir ou des objectifs à atteindre.

Le mentorat est une manière très intéressante pour accueillir un nouveau collaborateur et le fidéliser, notamment la première année. Ce dispositif fait partie du processus d’onboarding  qui est primordial. En effet, cette intégration individualisée permet d’augmenter de 25 % la fidélité des salariés et leur efficacité de 11 % (1).

Le salarié cherche davantage de dialogue et des possibilités de se former en continu au sein de l’entreprise à la suite des contraintes sanitaires. L’aménagement du temps de travail permet de concilier vie professionnelle et vie privée. Enfin, la qualité de vie au travail, l’innovation et la digitalisation restent des champs à investir pour mieux s’épanouir.

Sources :

(1) https://kiwihr.com/fr/blog/pourquoi-onboarding-necessaire

MEDEF : https://www.medef-hdf.fr/fr/actualite-nationale/partager-la-valeur-creee-dans-lentreprise-un-moyen-dattirer-de-motiver-et-de-fideliser-les-talents

Association nationale des DRH (ANDRH) :                file:///C:/Users/utilisateur/Downloads/Documents_andrh-enqu-ete-52110182-1-_1613052155.pdf

Michael Page : https://www.michaelpage.fr/advice/tendances-de-march%C3%A9/%C3%A0-quoi-ressemble-le-job-id%C3%A9al

Ministère du Travail : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/1jeune1mentor-premierAAP