RSE

5 idées pour manger sain et préserver la planète

Nos choix en matière d’alimentation ont un impact direct sur l’environnement.
#ticket restaurant #alimentation #déjeuner
10 septembre 2021
idees-manger-sain-preserver-la-planete

Quelques gestes simples à appliquer au quotidien permettent de préserver la planète tout en améliorant sa santé. Faire évoluer ses habitudes alimentaires en fait partie. Manger plus sainement contribue largement à rester en bonne santé et à prévenir bon nombre de maladies. Nos choix en matière d’alimentation ont un impact direct sur l’environnement. Opter pour une alimentation saine, c’est participer à son échelle à la réduction des émissions de CO2 dans l’atmosphère.

Les céréales : à privilégier non raffinées

Consommer des céréales complètes contribue à limiter les risques de mortalité liés aux maladies cardiovasculaires1. Il est préférable d’intégrer à son alimentation des céréales non transformées et non raffinées. Les sucres complexes qu’elles contiennent se diffusent plus lentement dans le sang et réduisent les fringales matinales. Elles ont aussi l’avantage d’avoir un index glycémique bas. Une farine de blé intégrale T150 a un IG de 45, alors qu’une farine blanche T45 a un IG de 85, soit près du double.

Les céréales complètes conservent le son, l’endosperme et le germe de leurs grains. Elles sont riches en fibres et permettent une meilleure digestion. Afin de s’assurer de l’absence de résidus de traitement dans les céréales, mieux vaut les préférer bios. Pour manger plus sainement, pains, pâtes, pizzas et gâteaux… doivent, de préférence, être produits à base de farine complète, et non de farine blanche. Le pain complet renferme 2 à 3 fois plus de minéraux, oligoéléments et vitamines que le pain blanc2.

Diminuer sa consommation de viande rouge

Manger de la viande rouge en excès tout au long de la semaine est considéré comme dangereux. En effet, les consommateurs seraient exposés à des risques accrus pour leur santé. La principale conséquence : être plus sujet aux maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, certains types de cancers et à un risque de mortalité précoce3.

De plus, l’élevage et la consommation de viande sont la première cause du réchauffement climatique : source la plus importante d’émissions de CO24. Découvrez trois astuces pour manger moins de produits carnés et s’orienter vers une alimentation meilleure pour la santé.

  • Se tourner vers le poisson et les fruits de mer. En plus d’être faibles en matière grasse, ils sont une bonne source de protéines et de vitamines. Les poissons gras, comme le hareng ou les sardines, contiennent des oméga-3, essentiels à notre nutrition. Privilégier les espèces non menacées d’extinction et les petits poissons, concentrant moins de métaux lourds.
  • Augmenter sa consommation de légumineuses et de céréales dans son alimentation. Pour avoir un apport suffisant en protéines, associer céréales et légumineuses. Elles sont moins chères que les protéines animales et apportent les acides aminés dont nous avons besoin. Quelques exemples d’associations : avoine/soja, riz complet/haricot rouge et semoule/pois chiches. De quoi manger sainement sans dépenser des fortunes !
  • Opter pour des produits à base de soja bio. Ils se déclinent en tofu, tempeh, miso, tamari ou steak végétal. Cette alternative 100 % végétale à la viande est riche en protéines complètes et en fer.

Augmenter la part de fruits et de légumes : la clé d’une alimentation saine

« 5 fruits et légumes par jour », soit 5 portions de 80 à 100 grammes chacune, voici la base des recommandations de l’État5. Pour manger plus sainement, augmenter sa consommation de fruits et légumes frais est un passage obligé. Ils contiennent trois éléments indispensables pour maintenir un fonctionnement optimal du corps : des fibres, de l’eau et des éléments nutritifs. Pour profiter au maximum de leurs nutriments, mieux vaut les choisir bios et privilégier la cuisson à la vapeur douce. Contrairement aux modes de cuisson traditionnels, elle a l’avantage de ne pas détruire les enzymes et vitamines. Les aliments conservent leur saveur et vitalité originelle pour des repas maison bons pour la santé.

Les fruits et légumes contiennent peu de calories et limitent la prise de poids. Ils s’intègrent facilement à vos recettes faites maison de la semaine. Crus, cuits ou préparés, il existe mille manières de les cuisiner. Attention, les jus de fruits, fruits séchés, yaourts et biscuits aux fruits sont de faux amis pour manger sainement. Ils contiennent en réalité peu de fruits et beaucoup de sucre : environ 25 grammes dans un verre de 250 ml de jus d’orange. Ils sont à consommer avec modération dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré.

Manger local et au rythme des saisons

64 % des Français déclarent privilégier les produits locaux quand ils font leurs courses6. Il est vrai que cette pratique comporte de nombreux bénéfices. Vous savez d’où viennent les aliments et comment ils ont été produits. À la clé : une traçabilité alimentaire complète, du champ à l’assiette. En achetant local, vous encouragez le circuit court et évitez aux producteurs d’avoir recours à des intermédiaires.

En outre, les produits gardent leur fraîcheur et l’émission de gaz à effet de serre est réduite grâce à la suppression des trajets de marchandises. Enfin, les produits locaux sont avant tout un plaisir pour les papilles et un allié pour manger plus sainement. Un fruit ou légume frais de saison et cueilli à maturité est plus riche en nutriments et en goût ! Acheter local, c’est aussi profiter de variétés anciennes, difficilement accessibles au supermarché.

Éviter les produits transformés pour rester en bonne santé

Les études le montrent régulièrement : les aliments dits « ultra-transformés » ont un impact délétère sur notre santé : ils augmentent le risque de développer des maladies cardiovasculaires7, le surpoids et le diabète. Trop riche en graisses saturées, sel, sucre et additifs, ce type de produits industriels n’a que peu d’intérêt d’un point de vue nutritionnel.

Ils sont aussi mauvais pour la planète8 : pourquoi ? Ils nécessitent souvent le recours à l’élevage intensif. En France, 82 % des animaux sont élevés de manière intensive (poulets, lapins et porcs à plus de 90 %)9. D’autres problématiques liées au suremballage, à la pollution plastique et à la déforestation font de ces produits de mauvais partenaires pour préserver la planète et manger sain.

Ticket Restaurant : l’allié pour manger plus sainement

Cette solution permet de profiter d’une vraie pause déjeuner. Les bénéficiaires profitent de repas plus longs (14 %), plus complets (18 %) et plus propices à la détente (77 %)10. En plus d’améliorer la qualité de vie au travail des salariés, les titres restaurants les aident à privilégier une alimentation saine et équilibrée.

Les consommateurs ont le pouvoir de limiter le dérèglement climatique en modifiant leurs pratiques alimentaires. En réduisant votre consommation de viande et de produits ultra-transformés, vous mangez sainement et réduisez considérablement votre impact sur l’environnement. Le régime flexitarien serait une des solutions pour diminuer son empreinte carbone. Il repose sur une alimentation saine composée de légumineuses, légumes, céréales et une consommation occasionnelle de viande. Flexible, ce régime végétal s’adapte à tous et se veut respectueux la planète.

1 https://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/01/22/23286-cereales-completes-protegent-notre-coeur

2 https://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/aliments/les-bonnes-raisons-de-preferer-le-pain-complet-au-pain-blanc_113135

3 https://observatoireprevention.org/2017/11/28/risques-potentiels-sante-de-consommation-viandes-rouges/

4 https://www.cnews.fr/monde/2020-07-22/la-consommation-de-viande-premiere-cause-du-rechauffement-climatique-725924

5 https://www.mangerbouger.fr/Les-recommandations/Augmenter/Les-fruits-et-legumes

6 https://www.lsa-conso.fr/les-francais-re-prennent-gout-aux-produits-locaux,364923

7 https://www.europe1.fr/sante/labus-daliments-ultra-transformes-accroit-le-risque-cardiovasculaire-et-de-mortalite-3901760

8 https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-aliments-ultratransformes-sont-aussi-tres-mauvais-pour-la-planete-851073.html

9 https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-aliments-ultratransformes-sont-aussi-tres-mauvais-pour-la-planete-851073.html

10 https://www.edenred.fr/magazine/notre-actualite/ticket-restaurant/etude-credoc-2020-alimentation-et-qualite-de-vie-au-travail-des-beneficiaires-de-titres-restaurant