Ressources Humaines

La carte Ticket Restaurant Edenred : interview d’Alain Marty, responsable des ressources humaines du groupe Dehon

Le groupe Dehon est une entreprise familiale fondée en 1874. En tout, ce sont 9 sociétés réparties dans 16 établissements qui composent le groupe. Ayant déjà opté pour les titres papier Edenred depuis plusieurs années, ils ont décidé de passer à la carte Ticket Restaurant en mars 2020. Alain Marty, responsable des ressources humaines chez Dehon, au sein de la société Gestimat, nous raconte cette transition vers le numérique.
#ticket restaurant #carte_Ticket_Restaurant #dematerialisation
24 juin 2021
logo Dehon Group

Quel a été l’élément déclencheur de votre passage à la carte Ticket Restaurant ?

AM | Au sein du groupe Dehon, 10 commerciaux itinérants disposaient déjà de la carte Ticket Restaurant, car cette solution était la plus adaptée. En effet, nous avions régulièrement des pertes de ticket lorsque nous les adressions à leur domicile. Les 330 autres salariés utilisaient les tickets en version papier. Le confinement du mois de mars 2020 a été l’élément déclencheur pour la généralisation de la carte Ticket Restaurant. Les personnes en charge de la gestion des tickets nous avaient ainsi alertés sur les stocks de tickets papier qui représentaient une certaine valeur. À la fin du mois d’avril, nous avons commencé à nous questionner sur le passage à la carte. Le hasard a fait que notre nouvelle interlocutrice chez Edenred, Mme Ravaux, a pris contact avec nous pour se présenter. Nous en avons donc profité pour mettre en place la carte Ticket Restaurant.

 

Comment s’est passée la mise en place de la solution ?

 AM | Tout a pu se faire à distance. Nous en avons informé le personnel depuis notre intranet RH à partir de mi-juin, et le passage à la carte s’est fait début juillet. Les membres du personnel des sites industriels ont reçu l’information par nos correspondants RH.

 

Comment cela a-t-il été perçu en interne ?

AM | Nous avons organisé une première réunion pour informer le CSE de notre problématique concernant le Ticket Restaurant papier. La commerciale Edenred nous avait bien expliqué les avantages de la carte, sa souplesse, le fait de ne plus devoir gérer les tickets papier. Dans l’ensemble, la nouvelle a été bien accueillie et nous n’avons eu que peu de réticence. En effet, il y avait des craintes concernant l’intégration de la carte via son smartphone, mais nous n’avons finalement eu aucun problème d’utilisation. Seulement 2 ou 3 personnes ont demandé à repasser au titre papier.

La mise en place du télétravail a facilité l’acceptation du passage à la carte, car les salariés n’étant pas sur site, ils ne pouvaient pas récupérer leurs titres papier.

 

Quels avantages en retirez-vous ?

AM | Avant le passage à la carte, le procédé était lourd au niveau administratif. Nous devions nous coordonner pour envoyer les fichiers suffisamment tôt pour que les salariés aient leurs tickets papier le premier jour ouvré du mois. Cela pouvait également être problématique avec les coursiers. Si la personne compétente pour recevoir la livraison était absente, le coursier repartait.

Avec la carte, nous pouvons envoyer le fichier à la fin du mois, et celle-ci est alimentée dès le lendemain. Nous n’avons plus de problèmes de retard dans la distribution. En fin d’année, nous n’avons plus besoin de récupérer les titres papier non utilisés, ou de gérer les pertes. La carte Ticket Restaurant nous permet de gagner 2 à 3 heures chaque mois. Le gain de temps est le principal bénéfice, mais nous apprécions aussi la souplesse de la commande. Le rechargement est très rapide, ce qui ne nous bloque plus dans notre organisation au moment de la paye. La généralisation du télétravail aurait pu être problématique si nous n’avions pas opté pour la digitalisation du Ticket Restaurant, puisque la distribution des titres papier se faisait sur site.

 

Avez-vous eu des retours des correspondants RH de vos sites ?

AM | Depuis la mise en place de la carte Ticket Restaurant, nous n’avons eu aucun retour négatif. Dans l’ensemble, nous en tirons surtout des avantages. Nous gagnons du temps au niveau de la gestion locale, puisque nous n'avons plus la problématique de gérer le stock de titres papiers non distribués et la distribution en elle-même chronophage. Au niveau du Groupe les bulletins de salaire sont dématérialisés. L’envoi des cartes Ticket Restaurant à domicile nous a permis de constater que l'adresse postale de certains salariés n'était pas mise à jour.

 

Nous remercions Alain Marty pour le temps qu’il nous a accordé et pour son retour sur la mise en place de la carte Ticket Restaurant au sein du groupe Dehon.